"Si vous possédez une bibliothèque et un jardin, vous avez tout ce qu'il vous faut."
Cicéron

jeudi 28 juin 2012

Polynie de Mélanie Vincelette

La note de l'éditeur :

« Des cargos, des avions et des civilisations entières disparaissent régulièrement dans l’Arctique, ne laissant que des murmures et des questions irrésolues dans la blancheur laiteuse du paysage. Au moins, on savait que Rosaire n’avait pas été avalé par une baleine à bosse et qu’il n’était pas passé au travers de la glace, hypothèses souvent évoquées pour expliquer la disparition des explorateurs polaires. Résoudre un meurtre dans cette communauté qui vivait en vase clos allait se révéler plus difficile que prévu, même s’il était presque impossible de s’échapper de l’île de Baffin. La route la plus longue ne fait que soixante-dix kilomètres et ne s’arrête en face d’un énorme glacier de soixante-cinq mètres de hauteur. »


On ne s’explique pas la mort de Rosaire Nicolet dont on a retrouvé un matin le corps sans vie dans un minable chambre d’hôtel louée par une strip-teaseuse.

Qui pouvait bien en vouloir à ce jeune avocat international apprécié de tout le monde ?

Appelé à Iqaluit, un village proche du cercle arctique pour reconnaître le corps, Ambroise Nicolet, le jeune frère de Rosaire, va mener l’enquête. Ambroise vénérait son frère. Mais sait-on jamais qui se cache derrière ceux que l’on aime ?

Avis :

Ambroise est cuisinier dans une mine au cœur de l’Arctique, un endroit peuplé de personnages hors du commun. Ceux qui y travaillent et y vivent ont en quelque sorte choisi de vivre loin de la société. Confronté brutalement au meurtre de son frère Rosaire, Ambroise se remémore leur enfance, leurs relations     actuelles, leurs différences…   Peu à peu, il met au jour des facettes du défunt qui lui étaient inconnues et découvre qu’il le connaissait finalement bien mal .

Pourtant à la base du récit, le meurtre et la recherche du coupable ont finalement peu d’importance dans ce roman. L’auteur a préféré s’attacher au questionnement d’Ambroise et à ses doutes. Des sujets comme les conflits géopolitiques, le souci de l’environnement, le respect des peuplades autochtones, … viennent se greffer à l’histoire et étoffer l’intrigue de ce roman. Ainsi, un trésor familial remettant en cause la découverte de l’Amérique par Christophe Colomb prend une grande place dans la quête d’Ambroise.

A la suite d’Ambroise, l’auteur nous entraîne dans le désert des paysages polaires. Dans un style fluide et soigné, elle signe un récit paisible, sans être pour autant ennuyeux, et nous offre ainsi un agréable moment de lecture.




Ce livre est ma dix-septième lecture pour le Challenge  Pal Express organisé par Miss Bouquinaix.

4 commentaires:

Le Papou a dit…

Après ''Chaleur blanche'' de M.J.McGrath, celui-là semble couler de source.
http://papoustory.over-blog.com/article-chaleur-blanche-de-m-j-mcgrath-107496291.html

Je le note
Le Papou

Jérôme a dit…

Plutôt intéressant, surtout si l'aspect polar ne prédomine pas.

paikanne a dit…

C'est celui dont j'avais abandonné la lecture ;-)

Nahe a dit…

@ Le Papou : et moi, je passe te lire ! Merci
@ Jérôme : hé oui, pour une fois, pas de polar par ici ^^ Non, non, le volet policier est à peine évoqué.
@ Paikanne : C'est bien celui-là, je dois te remercier de cet abandon ^^