"Si vous possédez une bibliothèque et un jardin, vous avez tout ce qu'il vous faut."
Cicéron

dimanche 3 juin 2012

No et moi de Delphine de Vigan

Le résumé de l'éditeur :

Adolescente surdouée, Lou Bertignac rêve d’amour, observe les gens, collectionne les mots, multiplie les expériences domestiques et les théories fantaisistes. Jusqu’au jour où elle rencontre No, une jeune fille à peine plus âgée qu’elle. No, ses vêtements sales, son visage fatigué, No dont la solitude et l’errance questionnent le monde. Pour la sauver, Lou se lance alors dans une expérience de grande envergure menée contre le destin.


Mais nul n’est à l’abri...


Avis :

Lou ne peut s’arrêter de penser : impossible pour elle de faire le vide dans son esprit. D’ailleurs penser à arrêter de penser, c’est déjà penser… A treize ans, elle a déjà sauté deux classes et reste pourtant meilleure élève, surnommée Le cerveau par ses camarades. A la maison, l’atmosphère est pesante : sa mère est perdue en elle-même depuis des années et son père tente de faire front tant bien que mal.

Lorsqu’un exposé est annoncé pour le cours de sciences économiques et sociales, Lou panique : elle déteste prendre la parole en public. Curieuse de tout et concernée par le monde qui l’entoure, Lou choisit de s’intéresser aux sans-abri et de faire l’interview de No, une jeune fille rencontrée à la gare d’Austerlitz. Entre Lou et No, le courant passe bien et une fois l’exposé présenté, Lou se demande si elle ne pourrait pas faire davantage pour No…


Lou est au centre de cette histoire, elle en est la narratrice et pose un regard particulier sur le monde : à la fois enfantin mais également très mûr ! Rien n’échappe à sa sagacité : sa famille, ses camarades de classe, le quotidien,… A tout moment, elle examine, elle dissèque. Son caractère est fragile et dur, tout en même temps. Elle cache en elle une profonde blessure mais choisit de s’intéresser aux autres. Objet de toute l’attention de Lou, No vit dans la rue, elle se livre peu et dévoile difficilement son parcours. Personnage meurtri, elle se laisse apprivoiser mais reste profondément rebelle. A leurs côtés, Lucas incarne la réalité de tous les jours, il ramène Lou aux préoccupations de son âge et tente de l’aider de son mieux.

Un trio touchant, mis en scène autour d’un sujet dur et fort : un roman empreint d’émotions qui nous remémore la triste réalité des choses et nous propose de voir la vie à la manière de Lou, en utopiste !





Ce livre est ma deuxième lecture pour le Challenge  Pal Express organisé par Miss Bouquinaix.

9 commentaires:

Manu a dit…

Je me laisserai peut-être tenter par ce roman.

Syl. a dit…

Moi aussi. J'aime ton billet. Bonne semaine !

Valérie a dit…

Je crois que j'ai besoin d'une longue pause avec cette auteure, son dernier roman m'ayant prodigieusement agaçée.

Nahe a dit…

@ Manu et Syl : Une histoire touchante, vous pourriez en faire une LC ^^
@ Valérie : Il y a des auteurs qu'il faut abandonner quelques temps... Plus tard peut-être !

Sybille a dit…

Il est dans ma PAL et il me tente beaucoup :)

Nahe a dit…

Tu devrais te laisser tenter...

Malika a dit…

J'aime beaucoup Delphine de Vigan, sa justesse, sa sensibilité et son écriture.

Piplo a dit…

Ca a été un très beau moment de lecture pour moi, avec un regard tout particulier sur la différence, quelle qu'elle soit!

Nahe a dit…

@ Malika : je découvre juste cette auteure et j'apprécie.
@ Piplo : une très jolie lecture.