"Si vous possédez une bibliothèque et un jardin, vous avez tout ce qu'il vous faut."
Cicéron

mercredi 18 juillet 2012

La Note sensible de Valentine Goby

La note de l'éditeur :


«Je n'ai jamais connu de vous qu'un univers sonore, où dominaient Mozart et votre violoncelle. Vous jouiez. Les voix chantaient. J'écrivais. Votre musique est dans ce manuscrit. À vous entendre, j'ai eu peur de vous aimer. Je vous ai fui. J'ai écrit ce qui aurait pu être notre histoire. Ne me demandez pas pourquoi. Je ne vous demande pas pourquoi vous avez joué pour moi du violoncelle, chaque soir, pendant des mois.

Quand vous aurez terminé votre lecture, je serai nue devant vous, et pourtant moins vulnérable qu'au soir du 15 octobre. Je n'aurai plus rien à dissimuler, pas même de l'amour.»
 
Avis :


Jeune professeur d’anglais, Inès quitte la province et sa famille pour un travail au Conservatoire de Paris.  Elle s’y installe dans un appartement et s’aménage une nouvelle vie.  Le soir, elle entend la musique jouée par son voisin avec qui elle communique, au besoin, par petits coups sur la cloison mitoyenne. 


De fil en aiguille, Inès finit par rencontrer Vendello, ce mystérieux musicien et lui accorde de plus en plus de place dans sa vie.  Concerts, dîners, verres entre amis, …  Vendello devient vite indispensable pour Inès.  De retour auprès de sa famille pour les fêtes ou encore dans d’autres circonstances plus tristes, elle s'ennuie et dépérit.  Son esprit est resté à Paris, auprès du violoncelliste dont elle s’éprend peu à peu, discrètement, sans se livrer jamais.  Telle la note sensible…


A travers ces quelques mois de la vie d’Inès, Valentine Goby nous conte l’histoire d’un amour à sens unique. Au rythme de la musique de Vendello, Inès se laisse bercer par ses émotions et se construit une romance que les notes lui inspirent. Tout en finesse et en sensibilité, le texte accorde une grande place à la musique et aux sentiments, il nous offre ainsi une jolie lecture, agréable et poétique. Une découverte que je dois à Gwen, que je remercie chaleureusement pour son excellent choix.

4 commentaires:

Natiora a dit…

Je pense que ça pourrait me plaire. J'ai un autre Valentine Goby dans ma PAL, "L'échappée". Si j'accroche bien au style je poursuivrai avec "La note sensible".

Nahe a dit…

Je pense faire justement la démarche inverse ^^ Bonne lecture !

Jérôme a dit…

Je ne connaît cette auteure que de nom. Maintenant, ce titre à l'air un peu trop romantique pour moi^^

Nahe a dit…

Oui, sans doute ^^