"Si vous possédez une bibliothèque et un jardin, vous avez tout ce qu'il vous faut."
Cicéron

lundi 23 juillet 2012

Bloody Valéria de Stéphane Gravier


Un grand merci à Stéphane Gravier qui m'a proposé son livre et m'a ainsi permis de découvrir son talent.

Présentation de l'éditeur :

Quand votre usine ferme ses portes du jour au lendemain, sans raison apparente, et que votre frère reprend contact avec vous après deux ans de silence pour vous annoncer que sa femme et sa fille viennent d’être kidnappées, vous pouvez vous dire que les choses ne tournent plus vraiment rond.
Mais quand vous découvrez un lien entre ces deux événements a priori totalement étrangers, vous comprenez qu’il ne s’agit là ni du hasard ni même de la malchance.
Vous pouvez croiser les doigts et espérer que tout va bien se passer. Vous pouvez, mais au fond, vous savez qu’il est sans doute déjà trop tard et que plus rien ne pourra éviter le pire.


Avis :

Au beau milieu de la nuit, Victor est réveillé par le téléphone : au bout du fil, son frère Nathan dont il n’a plus entendu parler depuis deux ans.  Drôle d’heure pour reprendre contact…  C’est plutôt d’aide dont Nathan a besoin : sa femme et sa fille ont été enlevées et il ne sait que faire.  Naturellement, instinctivement, il se tourne vers Victor dont il espère tout.

Victor, dont le credo est « rien à foutre » et qui, pourtant n’hésite pas à se porter au secours de la veuve et de l’opprimé.  D’ailleurs en ce moment, les opprimés se bousculent à sa porte…

Une délocalisation sauvage, un chantage immonde, un kidnapping.  Rien ne semble a priori relier ces événements, si ce n’est leur noirceur…  Pourtant, très vite, les pistes se croisent et mettent en lumière la plus sombre des machinations, sur fond de campagne présidentielle.

A l’avant-plan, Victor, un héros hors du commun : grande gueule, marqué par la vie, cynique à souhait, …  Un grand coeur malgré tout et un personnage profondément sympathique.   Autre victime : Valéria, condamnée par sa beauté…  Au plus profond de son malheur, elle n’hésite pas à faire face et à rendre les coups.  Un beau modèle de courage.

Avec Bloody Valéria, Stéphane Gravier signe un roman noir passionnant : héros atypiques et attachants, intrigue solidement ficelée, action, …  L’humour et le suspense ne manquent pas non plus.  L’écriture est fluide, vive ; elle colle à merveille au rythme du récit.  Tous les ingrédients sont réunis pour assurer au lecteur un excellent moment de lecture  et faire de ce roman un succès.  Malgré les indéniables qualités de l’ouvrage, les éditeurs ne semblent pas au rendez-vous…  Je ne peux pourtant que vous encourager à découvrir cet excellent polar (et son auteur). 





2 commentaires:

Jérôme a dit…

Toujours pas attiré par les polars, je note quand même ton avis positif qui laisse augurer un texte de qualité.

Nahe a dit…

Je crois, en effet, que c'est un auteur à découvrir.