"Si vous possédez une bibliothèque et un jardin, vous avez tout ce qu'il vous faut."
Cicéron

mardi 24 juillet 2012

Allmen et le diamant rose de Martin Suter

Lecture en partenariat dans le cadre de l'opération Masse Critique :
un grand merci à Babelio et aux Editions Christian Bourgois.

Présentation de l'éditeur :

Le détective dandy Johann Friedrich von Allmen reprend du service. Toujours à court de liquidités susceptibles de lui permettre de maintenir son train de vie, il se réjouit lorsqu'un certain Montgomery le charge de retrouver la piste d'un voleur disparu avec un fabuleux diamant rose à l'issue d'une soirée mondaine. De la Suisse à la Baltique, assisté de son fidèle majordome guatémaltèque Carlos, Allmen se lance ainsi à la recherche de Sokolov, un mystérieux escroc russe. Manipulations, doubles jeux et faux-semblants sont au rendez-vous de cette nouvelle enquête d'Allmen sur fond de finance internationale.

Avis :


Depuis l’affaire des libellules, Johann Friedrich von Allmen s’est découvert une vocation : il sera détective et se spécialisera dans la recherche d’œuvres d’art disparues.  Allmen International Inquiries voit donc le jour.  Son slogan : The Art of Tracing Art.  Si cette activité permet d’améliorer les finances d’Allmen, elle est encore loin de lui assurer le train de vie qu’il souhaiterait.  Aussi c’est avec bonheur qu’il accepte l’affaire que lui confie un certain Montgomery : la disparition d’un diamant rose.  Le voilà donc lancé sur la piste de Sokolov, un Russe qui semble impliqué dans l’affaire mais semble avoir mystérieusement disparu.  Avec l’aide de Carlos, son dévoué majordome, Allmen ne tarde pas à retrouver la trace de Sokolov, allant jusqu’à le suivre dans un luxueux hôtel de la mer Baltique.  Une enquête qui semble taillée sur mesure pour notre distingué détective !

Dans ce deuxième volet des aventures d’Allmen, Martin Suter semble décidé à mener son héros vers une existence honnête et laborieuse…  Il va même jusqu’à l’envoyer faire les courses au supermarché, un passage que l’on imagine savoureux…  Pareil à lui-même, Allmen n’a rien perdu de sa superbe et de ses défauts !  Joyeusement imprévoyant, dépensier à souhait, …  il aura bien besoin du secours de Carlos et de son réalisme pour mener à bien cette nouvelle mission.  Peu à peu, le tandem prend ses marques et Carlos s’affirme davantage dans cette aventure.

Avec cet épisode qui, traitant de finance et de nouvelles technologies, se veut plus moderne, l’auteur n’oublie rien des éléments qui constituent la marque de fabrique d’Allmen : élégance, désinvolture, humour, …  Il signe, à nouveau, un policier de la vieille école et lui confère ainsi le charme suranné qui fait son succès et le bonheur des lecteurs.

2 commentaires:

Syl. a dit…

Oui, je note ! Pour plus tard...

Nahe a dit…

Une série qui devrait te plaire, le premier est justement sorti en poche.