"Si vous possédez une bibliothèque et un jardin, vous avez tout ce qu'il vous faut."
Cicéron

jeudi 22 mars 2012

Sur la ligne noire de Joe R. Lansdale



Le résumé de l'éditeur :

Profitant des vacances, Stanley, treize ans, se balade dans les bois écrasés de chaleur situés derrière le cinéma en plein air que son père vient d'acheter. Les temps sont durs dans ce trou paumé du Texas. Les non-dits et les histoires anciennes pèsent sur la communauté comme des maléfices. Stanley, en déterrant dans une ruine calcinée une boîte en fer contenant de vieilles lettres d'amour, réveille un drame qui enflamme son imaginaire. Deux jeunes filles seraient, une décennie plus tôt, mortes dans la même nuit sans qu'on retrouve la tête de la seconde. Plus Stanley pose de questions, plus ce qu'il comprend le fascine. Le père de son meilleur ami n'est-il pas le premier à se taire? Un vieux projectionniste du drive-in, ancien policier des réserves indiennes, cache lui aussi bien des choses…

Avis :

Fraîchement débarqué à Dewmont avec sa famille qui a racheté le cinéma en plein air de la ville, Stanley, treize ans, profite de ses vacances pour explorer les alentours et se familiariser avec sa nouvelle vie. Dans les bois, il découvre une maison en ruines et trouve de vieilles lettres d’amour. Il n’en faut pas plus pour éveiller son imagination et se plonger dans le mystère. Surtout que deux jeunes filles seraient mortes au cours de la même nuit des années auparavant…

Stanley est un garçon attachant et naïf qui sait peu de choses de la vie dans les années cinquante. Il grandit au cœur d’une famille plutôt tolérante en cette période de ségrégation. Cet été sera pour lui l’occasion de nombreuses découvertes : la maltraitance, les conditions de vie des noirs, les barrières entre classes sociales, le pouvoir de l’argent, l’adolescence …

Cette période marquera également son passage vers un monde plus adulte car ces découvertes vont l’aider à grandir et à s’affirmer. Préoccupé par les lettres qu’il a trouvées, Stanley mène l’enquête avec l’aide du vieux projectionniste noir du cinéma. Parallèlement à ces investigations, il aborde son quotidien, sa vie en famille, les conditions de vie de l’époque. Le récit revêt ainsi un caractère réaliste et nous évoque les années cinquante.

En choisissant de faire de Stanley son narrateur, l’auteur donne à son roman un charme particulier et confère à son thriller une touche plus humaine, toute en finesse. Ses autres personnages éveillent également l’intérêt du lecteur : très travaillés, chacun est décrit dans ses bons et ses mauvais côtés, ses peurs et ses espoirs. Des héros tels que Buster, le projectionniste, les membres de la famille de Stanley, Rosy, la cuisinière … sont remarquablement esquissés par leur côté authentique et réaliste.

Le temps, marquant chacun de son empreinte, viendra mettre une touche finale au roman et à ses mystères... Au final : un polar attachant et sensible, une belle lecture que je dois à Manu, un grand merci !

5 commentaires:

Syl. a dit…

Ca à l'air noir comme ambiance !

Sybille a dit…

Une ambiance un peu glauque avec pour héros un ado de 13 ans ? Pourquoi pas ! En tout cas, tu me donne envie de le lire :)

Manu a dit…

Je suis contente que ce roman t'ait plu. Je ne connaissais pas cet auteur mais j'en ai lu beaucoup de bien et je pense que je vais tenter l'aventure !

Jérôme a dit…

J'adore cet auteur ! Je te conseille sa série mettant en scène le duo Hap et Leonard. un régal !

Nahe a dit…

@ Syl : oui et non, comme l'histoire est vue à travers les yeux d'un enfant, cela passe bien.
@ Sybille : N'hésite pas !
@ Manu : Un bon choix, j'avais déjà bien envie de lire "l'arbre à bouteilles" du même auteur, j'ai ainsi pu le découvrir !
@ Jérôme : Je note !