"Si vous possédez une bibliothèque et un jardin, vous avez tout ce qu'il vous faut."
Cicéron

mercredi 21 mars 2012

Un gille... C'est quoi un gille ?


































A la demande de ma copine Syl à qui j'avais annoncé un week-end chargé pour cause de Carnaval, voici quelques explications sur le gille, personnage emblématique de ces journées de festivité.


J'habite une petite ville qui ne fête pas le Carnaval lors du Mardi gras mais célèbre plutôt la Laetare à la mi-carême. Ce week-end était donc festif et dès le vendredi un air de fête règnait en ville. Aujourd'hui mercredi, la fête est finie mais pas tout à fait oubliée : on peut encore voir oranges et confetti "décorer" les rues.

Ces fêtes ont comme objectif de chasser l'hiver au son des tambours et les participants martellent le sol en musique pour faire place au printemps. Cette année, c'est assurément mission accomplie !

Le gille est un personnage folklorique vêtu d'un costume de toile, orné de motifs qui rappellent, par leurs couleurs et leurs motifs, le drapeau de la Belgique. La blouse porte un grelot, elle est remplie de paille et forme ainsi des bosses. Une collerette blanche couvre les épaules. A la taille, le gille porte l'apertintaille, une ceinture composée de clochettes.

Sur la tête, le gille porte un bonnet de coton blanc et un mouchoir de tête. Plus rarement, le gille porte un chapeau en plumes d'autruche. Au pied, des sabots décorés de rubans plissés comme la collerette.

Lors du cortège, le gille porte un panier d'osier contenant des oranges qu'il lance dans la foule. Vide, ce panier se porte renversé. En autres temps, le gille tient en main, un ramon, des baguettes de bois assemblées par des ligaments en rotin. C'est avec ce ramon ou son panier que le gille rythme la cadence.

Si le gille est ici le roi inconstesté du Carnaval, on trouve également dans un cortège d'autres costumes. Il arrive également que d'autres personnages soient le clou du Carnaval : ainsi les Blancs-Moussis de Stavelot, les Chinels à Fosses-la-Ville, ... Chez nous, on trouve une société de paysans. Le paysan porte un sarrau bleu sur un pantalon blanc et un chapeau blanc décoré de plumes et de rubans blancs. Un très joli costume !

Le jour de la Laetare débute par l'habillage du gille, on parle aussi de bourrage, un moment partagé en famille et entre amis. A l'aube, le gille, muni de son ramon, quitte la maison, accompagné d'un tamboureur. En musique, il procède au "ramassage" des autres gilles de sa société. Au complet, chaque société est accueillie par les autorités communales.

L'après-midi, le cortège démarre au son des tambours et autres instruments, les gilles offrent des oranges et si le temps le permet, certains portent le fameux chapeau en plumes d'autruche. La journée se clotûre par un rondeau constitué de l'ensemble des participants au cortège.

D'autres festivités sont prévues durant le week-end : bal d'enfants, feu d'artifice, ... N'ayant pas eu l'occasion de prendre des photos, je vous invite visiter le blog de Fontaine l'évêque qui reprend toutes les activités locales et notamment toutes les photos de la Laetare. Vous pourrez ainsi visualiser les costumes et les moments dont je vous ai parlé.

Si vous voulez en savoir plus sur le Carnaval, je vous conseille le site consacré au Carnaval de Binche, reconnu Patrimoine Oral et Immatériel de l’Humanité par l’UNESCO en 2003, un modèle en la matière.

Voilà, si comme nous, vous avez constaté une amélioration de la météo, vous saurez maintenant à qui vous la devez...

4 commentaires:

Manu a dit…

Moi, je sais ce qu'est un gille ;-) J'espère que tu as passé un bon carnaval Nahe !

Nahe a dit…

Merci, Manu ! J'ai bien pensé à toi en écrivant ces lignes ^^

Syl. a dit…

Oh ! Il faut absolument que je retrouve la petite figurine de ma mère... Elle a un Gille habillé de blanc qui doit faire 15 cm de haut. J'espère qu'elle ne l'a pas jeté !!! C'était un souvenir qu'elle avait ramené de Belgique, il y a presque 55 ans ! Je ne savais pas que c'était ça ! Quelle nostalgie !
Merci Nahe. De tout coeur !

Nahe a dit…

Ton petit mot me fait bien plaisir, je suis très contente de t'avoir renseignée avec ce billet et d'avoir ravivé des souvenirs ! Merci Syl !