"Si vous possédez une bibliothèque et un jardin, vous avez tout ce qu'il vous faut."
Cicéron

mardi 10 mai 2011

Echecs et but ! d'Axl Cendres



Note de l'éditeur :

Si la vie était aussi logique que le cerveau de Kasparov, alors le héros de ce roman – un garçon élevé par sa mémé fumeuse de cigarettes sans filtre – devrait devenir champion d’échecs. Naturellement surdoué de l’échiquier, il est pris en charge par le soporifique Professeur Martini, qui veut lui assurer une carrière. Et pour « achever sa formation », le voilà envoyé en ville…
Sauf qu’il loge au Paradis, un bar de supporters de foot à deux rues de l’Enfer, l’établissement rival. Un bar où on ne vit que pour la passion du foot. Intrigué, et même fasciné, notre héros demande au fils du patron, Mickey – « comme Mickey Falcon, le plus grand défenseur central de tous les temps » – de lui apprendre à… devenir supporter !

Avis :

Dans son roman « Echecs et but », Axl Cendres associe deux disciplines a priori éloignées, les échecs et le football. Au départ, un héros un peu inhabituel : orphelin, sans ami, vu par les autres commen venant du 19e siècle, il découvre par hasard les échecs et y prend goût. Au point de suivre cette voie au lieu de continuer ses études. Adolescent, il poursuit son apprentissage et prend une chambre en ville. C’est ainsi que le foot entre dans sa vie : son logement est en effet installé dans un bar de supporters et il découvre, ébahi, une existence plus trépidante que face à l’échiquier… Plus violente également !

C’est un monde fait d’extrêmes que nous présente l’auteur : d’un côté, les échecs et ses champions, décalés, vivant au ralenti ; de l’autre, les supporters, leur passion les menant pour certains jusqu’au fanatisme et dans ce cas, au hooliganisme. Amorcé sur un rythme calme mais néanmoins prenant, le roman s’accélère tout à coup dans les dernières pages, suivant le tempo et la gravité des événements qui y sont décrits. Les personnages aussi sont tout en angles, en excès, chacun dans un style qui lui est propre, à l’instar des deux locaux de supporters adversaires : l’Enfer et le Paradis. Un coup de cœur pour Stéphanie de Bamako et l’hommage clin d’œil que lui rend notre héros.

En résumé : un roman jeunesse captivant !



Ce livre est ma treizième lecture pour le challenge Un régime avant l’été organisé par Leiloona : 13/19

2 commentaires:

SophieLJ a dit…

Si tu as aimé celui là, tu devrais aimé un autre de cet auteur : Mes idées folles.

Nahe a dit…

Je le note de suite, c'est bon à savoir : ma fille a vu ce que je lisais et l'a lu dans la foulée. Merci Sophie !