"Si vous possédez une bibliothèque et un jardin, vous avez tout ce qu'il vous faut."
Cicéron

jeudi 7 janvier 2016

Giratoire de Dominique Paravel

Lecture en partenariat avec les Editions Serge Safran : un grand merci pour cette découverte.

La présentation de l'éditeur :

Lui, Joaquin, est chargé de concevoir la décoration d’un rond-point pour une petite ville de la Drôme. Elle, Vivienne, est mandatée afin de l’assister – ou de le surveiller. Elle arrive de Paris en Mercedes et, sans se connaître, ils partent ensemble assister à la réunion du conseil municipal de La Virote, non loin de Montélimar.

S’enchaînent alors, dans une sorte de road novel, multiples péripéties rencontrées par ces deux personnages que tout oppose et qui portent chacun un lourd secret. Leur aventure prendra une tournure inattendue. À la fois cocasse et tragique, en tout cas, hors du commun.

Par sa construction originale, son écriture incisive, Giratoire confronte un homme et une femme obsédés par le désir de la fuite, le désir d’un lieu où la mort s’abolit dans la beauté.

Avis 

La Virote et son rond-point : voilà un départ inattendu pour un roman.  C'est pourtant ce qui va réunir pour quelques heures Joaquin et Vivienne, dans une escapade un peu folle. 

Joaquin travaille pour Savinco : il est responsable de la décoration du rond-point de La Virote, petite commune proche de Montélimar et espère beaucoup de ce dossier.  Vivienne Hennessy est envoyée par le département marketing de l'entreprise pour l'accompagner dans sa mission. Ensemble, ils doivent rencontrer le conseil communal de La Virote, ce qui représente à peine trois heures de route.  Pour l'instant, ils ne se connaissent pas encore et Joaquin angoisse un peu à l'idée d'un possible retard de la consultante.

Il faut bien le reconnaître : dans la vie de Joaquin, tout est soigneusement réglé, minuté même.  Adolescent, il a dû renoncer à la liberté et il en tait toujours la raison.  Vivienne a, elle aussi, un secret, caché derrière son mépris des conventions.  Fidèle à elle-même, elle n'hésite pas à bouleverser les plans de Joaquin.   Faisant route vers La Virote dans une vieille Mercedes, ces deux individualités, secrètes et complexes, vont se découvrir, s'apprivoiser peut-être...

Au diapason de son titre et de son élément central, le roman de Dominique Paravel mène le lecteur de surprise en surprise : ce qui devait être plié en quelques heures se dévoile au fil des fantaisies des personnages et ne se réalise qu'après bien des détours.  De menus incidents surgissent, marquant les différences entre Vivienne et Joaquin et les quelques heures semblent vouloir s'éterniser.

Dans un texte en demi-ton, l'auteur joue sur la confrontation et les non-dits : à mi-chemin entre comédie et drame, le récit est empreint d'un grand réalisme et ponctué d'éclats de vie.  Le résultat est vif et (sur)prenant,  à l'image des ronds-points du roman, empruntés comme autant de carrousels.

2 commentaires:

Noukette a dit…

J'aime beaucoup ce que tu dis de ce roman ! Noté!

Jérôme a dit…

Il vient d'arriver dans ma pal, je me demande ce que je vais en penser.