"Si vous possédez une bibliothèque et un jardin, vous avez tout ce qu'il vous faut."
Cicéron

lundi 17 février 2014

La Stratégie Ender d'Orson Scott Card

Lecture en partenariat :  Un grand merci aux éditions J'ai lu pour cette excellente découverte !

La présentation de l'éditeur :

Andrew Wiggin, dit Ender, n’est pas un garçon comme les autres. Depuis sa naissance, ses faits et gestes sont observés par l’intermédiaire d’un moniteur greffé dans son cerveau. Car ceux qui l’ont conçu ambitionnent de faire de lui rien de moins que le plus grand général de tous les temps, le seul capable de sauver ses semblables de l’invasion des doryphores. Et alors qu’Ender suit pas à pas le dur chemin de son apprentissage de guerrier, ses créateurs mesurent la gravité de leur choix : en donnant naissance à un monstre, n’ont-ils pas damné l’humanité elle-même ?

Avis : 

Agé de six ans, Ender représente tous les espoirs de l'humanité !  En guerre contre les doryphores, la Terre se cherche un nouveau stratège et reporte ses espoirs sur Ender et d'autres enfants de son âge.  Regroupés dans une école militaire, en orbite autour de la planète, ces petits soldats voient donc leur quotidien transformé en cours, exercices et combats entre armées rivales de l'école. 

Une réalité extrême : isolement, jalousie, cruauté semblent leur lot quotidien !  Difficile au fil du récit de réaliser que ces héros sont des enfants, tant les exigences formulées à leur encontre sont dures !  Tant leur logique de pensée, leurs idées semblent éloignées des préoccupations de nos têtes blondes... 

Et ceci ne s'applique pas aux élèves de l'école militaire uniquement : ainsi, restés sur Terre, les frère et sœurs d'Ender s'ingénient à manipuler l'opinion de façon très mûre.  Bien sûr, leur Terre a un passé et un contexte fort différents du nôtre, ceci expliquant sans doute cela.

Une fois ce "décalage" accepté, l'intrigue est passionnante : le parcours d'Ender et sa progression dans les cadres de l'armée, sa solitude et ses peurs, ne peuvent qu'émouvoir et donner envie de poursuivre à tout prix ce récit.

A côté de cela, l'univers original, mis en place par Orson Scott Card, et son fonctionnement strict, est criant de réalisme. La part qu'y occupent nouvelles technologies et réseaux sociaux est tout bonnement stupéfiante quand on réalise que l'ouvrage date des années quatre-vingt... 


Enfin, La Stratégie Ender est assurément un roman qui dérange et pousse le lecteur à s'interroger : manipulation, sacrifice, justice morale, ... sont autant de questions qui naissent au fil des pages et donnent tout son sel à cette lecture !

2 commentaires:

Syl. a dit…

C'est un livre visionnaire ! Années 80 ? c'est incroyable !
Je note, ce qu'en dit ton billet me plaît bien.

Faelys a dit…

un très bon souvenir de lecture! je n'ai jamais eu le courage de lire la suite mais ça viendra peut être un jour! il a été adapté sur grand écran je crois? ;)