"Si vous possédez une bibliothèque et un jardin, vous avez tout ce qu'il vous faut."
Cicéron

vendredi 14 février 2014

Alice et l'homme-perle de Valérie Cohen


Lecture en partenariat dans le cadre de l'opération Masse Critique: un grand merci à Babelio et aux Editions Luce Wilquin.

La présentation de l'éditeur :

Alice, Juliette et Gisèle partagent leur quotidien dans une Résidence pour sexagénaires argentés de Saint-Germain-en-Laye. Lorsqu'elle oublie la couleur des yeux d'un ancien amant, Alice sombre dans une profonde mélancolie. Hormis son époux décédé, Diego est le seul homme qu'elle ait jamais aimé. Pourquoi vivre encore si l'essentiel lui échappe ? Ses amies lui organisent alors un voyage surprise à Séville avec l'objectif inavoué de retrouver Diego. Un professeur de dessin taiseux, un juge vieux garçon et la sulfureuse directrice de la Résidence les accompagnent. Un périple cocasse, mais surtout un voyage intérieur durant lequel leur propre histoire s'invite. Tout comme leurs désirs, leur envie d'oser de nouvelles routes. Leurs peurs aussi...

Avis 


Au cœur de la résidence Les eaux douces, la vie s'écoule paisiblement : confort, service hôtelier, soins, loisirs variés, ...  Tout a été prévu pour offrir une existence dorée à des seniors à l'abri du besoin. 

Alice y vit depuis six ans, fuyant la triste réalité d'une capitale trop grise.  Une escapade chaque jeudi à l'aéroport de Paris-Charles-de-Gaulle lui permet d'entretenir son capital de rêves.

Dans la résidence douillette de Saint-Germain-en-Laye, elle s'est rapidement liée avec Gisèle et Juliette, naviguant comme elle entre deux âges, assez jeunes pour avoir la tête pleine de projets !

Depuis quelques temps, la mémoire d'Alice est capricieuse mais cela ne l'a jamais vraiment contrariée.  Lorsqu'un cours de dessin avec modèle lui rappelle Diego, elle découvre qu'elle a oublié les traits de son ancien amant.  Voilà qui est insupportable : déprimée, Alice n'a plus goût à rien.  Le moment est venu pour son amie Juliette de donner un petit coup de pouce au destin!

Entamé avec le quotidien d'Alice, ce roman nous entraîne à l'intérieur de la résidence Les eaux douces et nous y découvrons des retraités, plein de vie et de bonne humeur.  L'âge est là bien sûr mais la vie n'est pas finie pour autant, loin de là ! 

Mélangeant avec bonheur les personnalités, Valérie Cohen nous propose de suivre le voyage de ces sexagénaires bien attachants.  Juliette à sa tête, suivie de près par Lucie, la directrice de la résidence, le petit groupe dévoile peu à peu des facettes soigneusement tues : un poids qui peut parfois être lourd à porter mais qui à grands renforts d'amitié et de solidarité, peut s'avérer plus léger, encouragé par le soleil d'Andalousie.

Dans un mélange bien plaisant, le roman alterne les descriptions du périple de nos fringants sexagénaires et les messages laissés à Alice par Diego durant leur relation : une façon originale d'en découvrir la genèse.

Avec ce roman inattendu et positif, Valérie Cohen nous propose une histoire émouvante, optimiste sans rien cacher de la, parfois sombre, réalité.  Tour à tour drôle ou triste, mais toujours plein de vie, ce récit devrait vous toucher de jolie façon, réchauffant votre journée, à l'image d'une branche de mimosa en hiver.

Un dimanche par an, ses proches lui rappellent que durant des décennies, sa vie n'a été qu'une succession de fabuleux métiers peu lucratifs : puéricultrice, infirmière de nuit, psychologue, chauffeur de taxi, cuisinière, réparatrice de portes trop lourdement claquées, de pantalons troués et de cœurs brisés.  Mère.




tous les livres sur Babelio.com

1 commentaire:

Syl. a dit…

C'est beau ce que tu dis avec la branche de mimosa l'hiver.
Je ne pense pas le lire,mais tu as écrit un joli billet.