"Si vous possédez une bibliothèque et un jardin, vous avez tout ce qu'il vous faut."
Cicéron

lundi 24 février 2014

Les orphelines d'Abbey Road, tome 1 : Le Diable Vert d'Audren

Le résumé de l'éditeur 

L’orphelinat d’Abbey Road ne s’est pas toujours appelé ainsi. Son véritable nom, il vaut mieux ne pas le connaître. Il vaut mieux ne pas poser de questions, non plus, ni sur ce sujet ni sur aucun autre. Sœur Ethelred n’aime pas que les enfants posent des questions. Elle dit que Dieu apportera toutes les réponses. Ses réponses à elle, ce sont les punitions. 

Ce soir, comme chaque soir, les pensionnaires ont dit leur prière et sœur Ethelred a coupé l’électricité dans le dortoir. Mais Joy ne peut pas dormir. 

Elle pense au souterrain que son amie Margarita a découvert sous l’abbatiale. 

Qu’y a-t-il au bout de ces couloirs qui sentent le soufre ? Pourquoi Prudence ne parle-t-elle plus depuis qu’elle les a visités seule ? De quoi a-t-elle si peur ? D’où vient cette étrange brûlure sur son bras ? 

Que cache le mince sourire de Lady Bartropp, la bienfaitrice de l’orphelinat ? 

Et pourquoi la petite Ginger chante-t-elle sans cesse une chanson en latin sans même s’en apercevoir ? 

Les réponses sont peut-être là, tout près, dans un autre monde.

Avis :

Confort spartiate, prières et discipline, voici le lot quotidien de Joy et de ses amies.  Hébergées à l'orphelinat d'Abbey Road, grâce à la générosité de Lady Bartropp, les jeunes filles rêvent pourtant de liberté et d'affection.  Leurs parents leur manquent, qu'ils aient disparu ou les aient abandonnées.  Entre elles, la solidarité remplace l'amour qui fait défaut à leurs jeunes existences.

Découvert par Margarita voulant échapper à une visite médicale, un souterrain caché dans la propriété attise ma curiosité des jeunes orphelines.  Et lorsqu'une des leurs disparaît pour réapparaître hébétée et portant une brûlure au bras, ses amies mettront tout en œuvre pour découvrir ce qui lui est arrivé et lui faire recouvrer la santé.

Cet orphelinat d'Abbey Road nous propose un univers charmant, mélange d'aventures de mystère et de fantastique, y ajoutant des héroïnes attachantes et débrouillardes.  Tout n'y est pourtant pas rose et les religieuses y sont plutôt austères, cherchant à convaincre leurs protégées de suivre la voie du noviciat.


Ce premier tome des orphelines d'Abbey Road est une lecture précieuse et passionnante, un brin effrayante.  A tout moment, l'amitié prend le pas et triomphe des adultes revêches.  L'esprit et la facétie des enfants priment aussi et la magie vient apporter une petite touche lumineuse.  Une très jolie lecture jeunesse, qui devrait plaire également à ceux d'entre vous qui ont gardé une âme d'enfant.


2 commentaires:

Syl. a dit…

Ma bibli ne l'a pas ! Je note quand même...

Oksambre a dit…

Une magnifique chronique ! Je l'ajoute à ma PAL. Merci Nathalie :)