"Si vous possédez une bibliothèque et un jardin, vous avez tout ce qu'il vous faut."
Cicéron

jeudi 20 février 2014

Brunetti et le mauvais augure de Donna Leon

Le résumé de l'éditeur :

Pas de repos pour le commissaire Brunetti en cet été caniculaire. Pendant que sa famille profite de la fraîcheur des montagnes, Brusca, son ami d’enfance, vient lui demander son aide. Il y aurait des cas de corruption au tribunal de Venise et une juge y serait mêlée. Pour Brunetti, c’est une occasion de plus de s’opposer à sa hiérarchie, peu pressée d’enquêter au sein du système judiciaire de la Sérénissime. Evidemment, des notables sont impliqués dans cette affaire, mais aussi dans l’enquête officieuse qu’il mène en parallèle avec l’inspecteur Vianello. La tante de ce dernier, vieille dame crédule, obsédée par les horoscopes, divinations et prédictions en tous genres, retire de grosses sommes d’argent : est-elle victime d’un gourou peu scrupuleux qui lui extorque des fonds ?

Quand un greffier est assassiné, les maigres espoirs qu’avait encore Brunetti de profiter de vacances bien méritées sont définitivement anéantis…

Avis :

Venise souffre de la canicule et le commissaire Brunetti souffre avec elle.  Sous un soleil de plomb, il rêve de vacances en famille à la montagne : le départ est proche. 
Pendant qu'il traite des affaires de routine, Paola est obligée de lire tant la chaleur empêche toute autre activité !  Même la cuisine est au point mort...

Un vieil ami le renseigne sur une affaire de corruption au Tribunal et Vianello sollicite son aide pour aider une tante, victime d'un escroc.  Dans la moiteur ambiante, Brunetti s'intéresse à ces affaires mais les vacances sont là.  A mi-chemin entre Venise et le Haut-Adige, un appel l'arrache à ses projets : un cadavre a été découvert et il lui faut rejoindre la questure sur le champ.

Dans cette nouvelle enquête du commissaire Brunetti, l'ambiance est un peu différente : pas de cuisine et une torpeur qui semble peser sur Venise et s'insinuer jusque dans le travail. 

Pareille à elle-même, la cité des Doges occupe une place à part entière dans le récit et reste fascinante.  Autre élément récurrent : la corruption qui gangrène l'appareil de l'état italien et que dénonce Donna Leon, à travers ses personnages.

Quoi qu'il en soit, la formule est efficace et j'ai passé un excellent moment en suivant cette enquête, appréciant une fois encore ces retrouvailles vénitiennes !

3 commentaires:

Syl. a dit…

J'en ai lu 2 de la série et je ne me souviens plus desquels ! Je dois reprendre tout depuis le début...

Sunset Avenue a dit…

j'ai très envie de découvrir les enquêtes de Brunetti et l'écriture de l'auteure !

Manu a dit…

Une série que je dois reprendre ! Je n'ai lu que le premier.