"Si vous possédez une bibliothèque et un jardin, vous avez tout ce qu'il vous faut."
Cicéron

mardi 8 mai 2012

Les Vies valses de Franck Joseph Fouillet

Lecture en partenariat avec Les agents littéraires et Mon Petit Editeur : un grand merci à tous deux pour cette découverte. 


Le pitch :

Jeanne et Gaston, la soixantaine rayonnante, profitent d'une retraite bien méritée après de dures années de labeur en tant qu'agriculteurs. Cette nouvelle étape de leur vie sera alors propice à un retour sur le passé, riche d'anecdotes aussi multiples que variées. De leur déjà lointaine arrivée à l'exploitation, en passant par le départ de leurs enfants, ces deux personnalités dépeintes avec subtilité nous révèlent, entre déception et allégresse, leurs émois.


À travers cet agréable récit, Franck Joseph Fouillet nous livre une émouvante fresque aux échos romanesques et sociaux. En décrivant, non sans humour, les turpitudes de la vie d'un couple d'agriculteurs, l'auteur réussit à passionner et émouvoir. De par son caractère naturaliste, cet ample récit organisé autour de nombreuses anecdotes captive tout en distrayant. Tantôt burlesque, tantôt grave, "Les Vies valses" est un ouvrage pittoresque et singulier, d'une richesse irréfutable.

Le livre : Les vies valses, roman, de Franck Joseph Fouillet, Mon petit éditeur, 206 pages, 20 €

Avis :

C’est au bal que Jeanne et Gaston se sont rencontrés : une valse les avait réunis et des années plus tard, nous les retrouvons, couple soudé, à la retraite. Sur leur union, tout doucement, le temps a passé : à la ferme pour Jeanne, réalisant ainsi un rêve d’enfant ; Gaston lui avait préféré prendre un emploi de chauffeur-livreur plutôt que d’assumer, aux côtés de Jeanne, un travail qui ne lui plaisait pas.

Des enfants leur sont nés : le Grand, la Gamine et, sur le tard, le Gamin. Plus tard encore, les deux aînés sont partis ; le petit dernier, lui, poursuit des études au loin. Son retour est un bonheur pour Jeanne qui le considère toujours comme son petit et se refuse à le voir grandir. Avec la venue des petits-enfants, la famille s’est encore étoffée. L’occasion de tablées nombreuses aux anniversaires, aux fêtes et de balades tous ensemble…


Avec l’âge, le moment de quitter la ferme est venu, en même temps que le projet d’une nouvelle construction, le décor d’une vie neuve, en ville ! Un projet qui va occuper nos jeunes retraités quelques temps. Les courses, l’accordéon, … font aussi passer le temps. Tout comme les câlins car Jeanne et Gaston restent d’éternels amoureux, toujours jeunes dans leur corps ! Pourtant, peu à peu, loin de l’exploitation agricole, les journées semblent parfois longues et le moral de Gaston semble en prendre un coup, même s’il refuse de l’avouer.

Dans ce roman émouvant, Franck Joseph Fouillet nous livre la vie de Jeanne et de Gaston à travers de nombreuses anecdotes. Ces épisodes romancés donnent la saveur particulière d’une vie en commun et font toute l’originalité de ce récit. La vie de famille, le travail à la ferme, les courses, … sont prétexte à des souvenirs parfois amusants, parfois grinçants. Ils se feront peut-être l’écho de rappels personnels également. Ainsi cette histoire d’un cadeau de Noël maladroit et de la « scène » qui suivit son déballage. Ou encore le coup de fil passé en Irlande par Jeanne qui n’a jamais aligné deux mots d’anglais. Autres moments touchants : les tentatives de Gaston pour se rapprocher de son Gamin qui tombent un peu à plat.

Ces morceaux de vie, tantôt drôles, tantôt tristes m’ont bouleversée et m’ont procuré une lecture bien agréable, même si le drame couve sous ce quotidien léger et familier. Vous l’aurez compris, les occasions de frémir sont nombreuses dans cet ouvrage, l’auteur s’y entend, à coup sûr pour émouvoir son lecteur, et lui faire partager cette histoire de famille.   Je remercie  Les agents littéraires et Mon Petit Editeur pour ces moments riches en émotions


Et s’il fallait mettre une note… 4/5





2 commentaires:

Chtitepuce a dit…

J'ai beaucoup ta chronique, j'y ai vraiment retrouvé les sentiments que j'ai eu en lisant ce roman. :)

Nahe a dit…

Merci de ton passage, c'était une belle lecture à partager !