"Si vous possédez une bibliothèque et un jardin, vous avez tout ce qu'il vous faut."
Cicéron

lundi 28 mai 2012

Boys don't cry de Malorie Blackman




Résumé de l'éditeur :

Dante attend les résultats de ses examens. Le courrier qui lui ouvrira les portes de l'université. De sa future vie. Celle dont il a toujours rêvé. Mais quand on sonne enfin à la porte, ce n'est pas le facteur, c'est Mélanie. Son ex-copine, dont il n'a plus entendu parler depuis des mois. Avec un bébé. Le sien. Le leur. Etre père à 17 ans ? Il y a de quoi pleurer. Mais les garçons ne pleurent jamais...


Avis :

A dix-sept ans, Dante a des projets plein la tête et un avenir tout tracé. Dans quelques semaines, il entrera à l’université et fera de brillantes études. Pour l’instant il attend le courrier qui lui annoncera son admission. Mais lorsque la sonnette retentit, ce n’est pas le facteur qui lui apporte la bonne nouvelle mais Mélanie, son ancienne petite amie. Dante est tout d’abord surpris : il ne l’a plus vue depuis des mois et pourquoi est-elle accompagnée d’un bébé ? Mélanie lui apprend que ce bébé est sa fille Emma et qu’il en est le père ! Profondément choqué, Dante encaisse difficilement la nouvelle et lorsque Mélanie lui demande de garder la petite quelques minutes, le temps d’une course, il n’accepte qu’à contrecœur… Imaginez son désarroi quand Mélanie l’appelle un peu plus tard, lui annonçant qu’elle lui abandonne l’enfant et disparaît !


Racontée tout à tour par Dante et, plus rarement par son frère Adam, Boys don’t cry est une histoire touchante et émouvante ; néanmoins, l’auteure réussit le pari de ne pas tomber dans le drame et le caricatural pour autant. Si le thème principal du roman est incontestablement la paternité surprise de Dante, l’auteur aborde d’autres sujets qui s’avèreront tout aussi douloureux, tels que l’homosexualité ou l’absence de communication dans une famille. Malgré la gravité des thèmes soulevés, le roman reste léger, autant qu’il peut l’être, et prend le parti de l’optimisme.

Malorie Blackman nous dresse le portrait de la famille de Dante, une famille qui a déjà beaucoup souffert, et où chacun des personnages est digne d’intérêt et de sympathie. J’ai personnellement une petite préférence pour Adam, pour sa vision ensoleillée de la vie et pour Tyler, le père dont j’ai admiré le côté zen et la façon d’assumer !

Juste et léger, le récit est agréable, fluide ; sa lecture est un réel plaisir. L’auteure s’y entend pour nous faire ressentir les émotions et problèmes de la famille Bridgeman. Elle signe ici une histoire profondément humaine et foncièrement réaliste que je ne peux que vous conseiller.

5 commentaires:

Syl. a dit…

Un sujet bien triste et réaliste. Je verrai à la BM.

sybille a dit…

Je ne connaissais pas mais il a l'air vraiment génial !!

Nahe a dit…

@ Syl : J'espère que tu le trouveras, il va te plaire, c'est sûr !
@ Sybille : il l'est, n'hésite pas à le lire !

Luthien a dit…

Il devrait me plaire ! :)

Nahe a dit…

Je le pense aussi, n'hésite pas !