"Si vous possédez une bibliothèque et un jardin, vous avez tout ce qu'il vous faut."
Cicéron

mardi 15 mai 2012

La ballade de Sean Hopper de Martine Pouchain


Résumé de l'éditeur :

Sean Hopper, c’est celui qui est chargé du sale boulot aux abattoirs : tuer les bœufs. Sauf que lui, il y prend du plaisir… Glacial, taciturne, il est redouté dans tout le comté de Springfield, où il habite avec sa femme Bonnie. Mais un soir, Bonnie s’en va. Marre de vivre avec une bête humaine. De rage, Sean prend sa vieille Thunderbird, de l’alcool plein le sang et AC/DC à fond la caisse : il fonce dans un platane. Et il frôle la mort. À son réveil, il a changé. Il n’est plus – tout à fait – la brute qu’il était… Personne n’a l’air de s’en apercevoir, excepté le petit Bud, conteur de cette histoire, qui habite à côté de chez lui, avec son hérisson apprivoisé et sa Grand’ma indienne. Le petit Bud, qui n’oserait espérer que son existence puisse être ensoleillée par un homme comme Sean Hopper…

Avis :

Aux commandes de cette histoire, le petit Bud nous parle un peu de sa vie : délaissé par ses parents, il est confié aux bons soins de sa grand’mère, trop âgée pour le prendre en charge. L’école n’est pas exactement à son goût et il fait souvent l’école buissonnière, lui préférant de loin la compagnie de la nature. Ses meilleurs amis : un corbeau et un hérisson ! Il aime aussi beaucoup passer du temps avec Bonnie, sa voisine. Mais il y a un hic : Bonnie vit avec Sean Hopper et Sean déteste les enfants...

Sombre et taciturne, Sean a tout d'une brute : il travaille aux abattoirs, c’est lui qui abat les bêtes. Un travail dont il semble tirer une satisfaction malsaine. Le jour où Bonnie le quitte, il décide de l’oublier en combinant ses trois passions : l’alcool, les voitures rapides et de la musique « à faire exploser les amplis ». Un cocktail qui peut s’avérer dangereux et manque de le tuer. Si Sean s’en sort avec quelques pansements, son esprit n’est pas indemne pour autant et il ne pose plus le même regard sur le monde qui l’entoure.

C’est une histoire sensible et émouvante que nous livre l’auteur, j’aurais même tendance à parler de deux histoires car celle de Sean et celle de Bud, a priori opposées, vont se croiser d'une manière inattendue.  A travers les propos de Bud, ce qui explique le style simple et familier du récit, Martine Pouchain nous relate l’histoire de Sean Hopper. A priori, un sale type !   Pourtant, les comportements les plus rudes peuvent cacher le plus terrible des secrets et les apparences peuvent être trompeuses...  Une lecture à découvrir !

 




5 commentaires:

Jérôme a dit…

Ton billet me tente beaucoup. Il y a un petit soupçon de mystère qui m'intrigue...

SophieLJ a dit…

Ce roman est un vrai coup de coeur pour moi. Contente qu'il t'ai plu.

Nahe a dit…

@ Jérôme : exactement et il y a même plus d'un mystère...
@ SophieLJ : c'est en effet ton billet qui m'a fait choisir ce livre, merci pour cette découverte !

Mademoiselle Globe Lectrice a dit…

J'ai apprécié ce roman.
Passes voir ma chronique si tu as du temps .

Nahe a dit…

J'y vais de ce pas !