"Si vous possédez une bibliothèque et un jardin, vous avez tout ce qu'il vous faut."
Cicéron

jeudi 15 décembre 2011

La croix des pauvres de Pierre Davy

Lecture en partenariat avec Lire pour le plaisir et les éditions Nathan que je remercie chaleureusement.


La note de l'éditeur :

Sang, amour, foi, sagesse et amitié...

Tous les ingrédients de l'aventure épicent le périple de Mathier, jeune serf frondeur et épris de liberté. De Clermont à Constantinople, du statut de serf à celui de chevalier, plus que la chronique de la Croisade des Gueux, La Croix des pauvres est le récit d'un quête initiatique rappelant celle des Gestes médiévales.




Avis :

A la fin du XIe siècle, en Auvergne, Mathieu Boveret est un serf, propriété du Comte de Vaugremont. Comme son père, il travaille la terre et refuse de devenir palefrenier. Pour échapper au triste sort qui l’attend, il s’enfuit et tente de rejoindre la Bourgogne, terre accueillante pour les serfs en fuite.

En chemin, il rencontre une bande de brigands et se joint à eux bien involontairement. C’est un noble, ayant connu une vie tumultueuse, Thibault de Cercy qui dirige la bande. Leur rencontre avec des moines prêcheurs marquera pour les bandits le début d’une nouvelle vie, avec leur participation à la Croisade. Baptisée Les compagnons de la Sainte Croix, les larrons rejoignent le flot des fidèles décidés à rallier Jérusalem et à délivrer le Saint Sépulcre aux mains des infidèles.

La croix des pauvres est donc un roman jeunesse historique qui retrace les Croisades et nous livre le périple de ces milliers de pèlerins en route vers Jérusalem. Il s’agit d’un récit bien plaisant, agréable et facile à lire. Destiné à un public adolescent, le texte reprend le vocabulaire particulier lié à l’Histoire ou aux Croisades et l’explicite directement, sans gêner la progression du lecteur. La lecture et la compréhension en sont d’autant facilitées.

Le récit est vivant et très intéressant. Les croisades sont un sujet passionnant et le lecteur prend plaisir à suivre les aventures mouvementées de Mathieu et de ses compagnons. Leur chemin s’arrête pourtant à Constantinople et la lecture de L’épée des puissants permettra de découvrir la fin du périple des croisés. Une lecture, selon moi, bienvenue car j’ai trouvé la fin de cette histoire un peu abrupte, ce qui a un peu gâché mon plaisir de lecture. A suivre donc !

Un grand merci à Lire pour le plaisir et aux éditions Nathan pour cette lecture enrichissante !


Challenge Littérature jeunesse/Young adult : 16/24

4 commentaires:

Marc a dit…

La littérature jeunesse, ça me semble loin maintenant, mais j'ai souvent plaisir à me replonger avec nostalgie dans quelques livres de ce genre, alors pourquoi pas...

sybille a dit…

j'aime beaucoup les romans historiques, j'aime beaucoup la période des croisades et j'aime bien la littérature jeunesse, alors que demander de mieux :) ??

Jérôme a dit…

Dans le même registre (roman jeunesse historique abordant le thème des croisades) je peux te conseiller le Chvalier à l'armure d'argent d'Alain Absire.

Nahe a dit…

@ Marc : avec mes ado-rables, la littérature jeunesse m'entoure en permanence et je prends plaisir à piocher dans les bibliothèques des enfants de temps à autre !
@ Sybille : Tu devrais donc le demander au Père Noël !
@ Jérôme : Je prends note, j'aime beaucoup les titres que tu conseilles !