Le Septième Guerrier-Mage de Paul Beorn

Lecture en partenariat avec Book en Stock et les Editions Bragelonne : un grand merci pour cette découverte.

Le résumé de l'éditeur 

J’ai pillé, brûlé, tué. Puis j’ai déserté l’armée la plus puissante du monde. Je voulais être libre, vivre la belle vie loin de cette foutue guerre… Mais voilà que je dois défendre un village de paysans contre cette même armée dont je portais les couleurs. Des milliers de soldats sont en marche. 

Former des combattants, monter des fortifications, trouver des armes… Ces culs-terreux croient dur comme fer que je porte le pouvoir d’un Guerrier-Mage. Moi, je ne donne pas cher de nos peaux. Mais il y a au moins une personne dans cette vallée que je ne pourrai jamais abandonner, alors j’irai jusqu’au bout. 

Mon nom, c’est moi qui l’ai choisi : je suis Jal, celui-qui-ose. 

Avis 

Cherchant à oublier la guerre qui fait rage, Jal tente de quitter les rangs avec quelques amis et de se réfugier dans une vallée un peu oubliée.  Victime d'une embuscade, il est le seul à survivre et est recueilli, mal en point dans un village skavien. 

Difficile à accepter pour un Sudien: Jal doit sa survie aux bons soins de ses ennemis de toujours et plus spécialement de Nola, la guérisseuse et de Rikken, la dame protectrice de la région.  Plus ou moins en échange, il accepte de protéger le village des troupes qui s'approchent et se retrouve à entraîner des villageois un peu gauches.

Accessoirement, il est reconnu comme guerrier-mage et doit composer le cercle de ses compagnons parmi les villageois, accédant ainsi à une grande puissance.  Histoire de corser la chose, Jam a perdu la mémoire et ce n'est que petit à petit, au gré de ses cauchemars, qu'il dévoile ses souvenirs d'enfance et le périple qui l'a mené à être un guerrier intraitable.

En mettant en scène les traces du passé de Jal, des personnages atypiques et tout autant attachants, de la magie, des combats âpres et sanglants, un rêve de liberté Paul Beorn nous propose un récit de fantasy emballant, joliment pimenté mais également très émouvant.  Une aventure à découvrir absolument !
  
 


Dup et Phooka organisent en ce moment le mois de Paul Beorn : critiques, interview, inédits, ... sont à découvrir sur le blog !

Commentaires

argali a dit…
Je ne suis pas fan de ce genre de littérature mais je suis toujours en recherche de lectures qui plairaient à mes élèves. Celui-ci me semble correspondre à leurs goûts. Je le note.

Posts les plus consultés de ce blog

Les cousins Karlsson : vikings et vampires de Katarina Mazetti

L’Île au manoir d'Estelle Faye