"Si vous possédez une bibliothèque et un jardin, vous avez tout ce qu'il vous faut."
Cicéron

jeudi 15 décembre 2016

Le lagon noir d'Arnaldur Indriðason



La présentation de l'éditeur 

Reykjavik, 1979. Le corps d'un homme est repêché dans ce qui va devenir le lagon bleu. Il s’agit d’un ingénieur employé à la base américaine de l’aéroport de Keflavik. Dans l’atmosphère de la guerre froide, l’attention de la police s’oriente vers de mystérieux vols effectués entre le Groenland et l’Islande. Les autorités américaines ne sont pas prêtes à coopérer et font même tout ce qui est en leur pouvoir pour empêcher la police islandaise de faire son travail. Dans un climat de tension, conscients des risques qu’ils prennent, Erlendur et Marion Briem poursuivent leur enquête avec l’aide d’une jeune femme noire, officier de la base.

Le jeune inspecteur Erlendur vient d’entrer à la brigade d’enquêtes criminelles, il est curieux, passionné par son métier, soucieux des autres, mais il ne cache pas son opposition à la présence américaine sur le sol islandais.

En parallèle, il travaille sur une vieille affaire non résolue. Une jeune fille disparue sur le chemin de l’école quarante ans plus tôt, à l’époque où la modernité arrivait clandestinement dans l’île, portée par les disques de rock et les jeans venus de la base américaine.

Avis 

Dans ce tome, remonte une fois encore le temps : nous retrouvons Erlendur en 1979, tout jeune policier.  Une nouvelle affaire apparaît : le corps disloqué d'un homme a été retrouvé dans un lagon connu pour ses effets bienfaisants sur les maladies de peau.  Rapidement identifié par sa sœur, l'homme était employé à la base américaine de Keflavik, il y aurait fait une chute vertigineuse et mortelle.

Une enquête pénible s'annonce car les autorités américaines refusent de coopérer et une certaine tension pèse sur les recherches des policiers.

En plus de ce cas difficile, Erlendur a décidé de s'intéresser à une vieille affaire de disparition : celle d'une jeune fille, Dagbjört, sur le chemin de l'école.


Cette aventure nous plonge en pleine guerre froide, l'ambiance s'en ressent tout au long de l'enquête.  Nous retrouvons Erlendur dans sa jeunesse, il est fraichement divorcé et sa fille lui manque.  A côté de ça, il s'intéresse aux disparitions inexpliquées et mettra tout son zèle à trouver une explication à celle de Dagbjört.  Une recherche qui nous fait faire un autre bond en arrière, dans un pays austère et vieillot.  Face à cette double énigme, un excellent Erlendur !




1 commentaire:

keisha a dit…

J'ai aimé connaître le lagon bien avant qu'il ne soit envahi par le tourisme!