"Si vous possédez une bibliothèque et un jardin, vous avez tout ce qu'il vous faut."
Cicéron

dimanche 18 décembre 2016

Le fantôme qui écrivait des romans d'Eric Sanvoisin


Lecture en partenariat avec Babelio et les Editions Balivernes: un grand merci!

La présentation de l'éditeur :

Antonin est un fantôme. Assassiné alors qu’il était adolescent, il hante la maison abandonnée par la secte de son père. Il parvient un jour à interagir avec un ordinateur. Touche de clavier après touche de clavier, il écrit un roman qu’il parviendra à faire éditer sous couvert de l’anonymat offert par internet. 

Très loin de là, en Nouvelle-Calédonie, Emilia, une jeune fille anorexique, tombe amoureuse de Leï, le personnage du roman d’Antonin. Elle parvient à contacter l’auteur par email et lui demande d’écrire la suite du livre qu’elle a tant aimé…

En parallèle, le lecteur lit le roman d’Antonin et découvre l’histoire de Leï et de son chien qui lui raconte des histoires pour l’aider à vivre sa vie.

Avis 

Antonin est mort, assassiné : depuis lors, il hante la maison où se trouve son cadavre, ignoré de tous.  Dans sa solitude, il a réussi à faire fonctionner un ordinateur et depuis, il écrit.  Il a même publié un roman à succès et cultive le mystère auprès de son éditeur.

Emilia, une de ses lectrices, le contacte : elle a aimé son roman et voudrait en connaître la suite.  C'est vital pour elle : elle est anorexique et vit, elle aussi, cloîtrée mais par choix.  Tombée sous le charme de Leï, le héros d'Antonin, elle rêve de le rencontrer.

Entre leurs échanges par courriels, par delà les kilomètres, une relation profonde se noue : en parallèle, les aventures de Leï et son chien invisible continuent.

Partageant une profonde souffrance, les trois héros d'Eric Sanvoisin cohabitent dans ce texte touchant.  Tour à tour, chacun nous raconte son histoire et le quotidien qui le piège : à chacun son enfer, si différent et à la fois si semblable.  Le mal-être des adolescents est évoqué de manière sensible et réaliste. Un roman original, aux allures de rêve...



1 commentaire:

Hilde a dit…

Je me laisserais bien tenter par ce roman qui semble en effet très original.