"Si vous possédez une bibliothèque et un jardin, vous avez tout ce qu'il vous faut."
Cicéron

dimanche 11 décembre 2016

Mårbacka - souvenirs d'enfance de Selma Lagerlöf


La présentation de l'éditeur : 

Mårbacka, c’est d’abord le nom de la maison où grandit une petite fille sensible qui, un matin, entre trois et quatre ans, s’éveille paralysée des jambes. Et c’est le lieu où, bientôt guérie, elle nourrit une imagination pleine de poésie… 

Quelques décennies plus tard, devenue un écrivain de stature internationale, Selma Lagerlöf parvient à racheter le domaine familial que des revers de fortune avaient laissé en déshérence. Et elle intitule Mårbacka le volume de souvenirs d’enfance qui formeront le début de ses Mémoires. C’est dire les liens privilégiés qui l’unissent à cet endroit dont elle compose ici la chronique affectueuse. 

Scènes de la vie quotidienne, rites domestiques et agricoles, portraits de toute la maisonnée, anecdotes de la vie familiale, dessin des jours heureux et relation des petits drames intimes… 

Servis par un inimitable talent narratif, les chapitres de la vie à Mårbacka se lisent d’une traite. Mais, tels des contes, ils sont imprégnés d’une sagesse ancienne, universelle, qui leur donne une valeur singulière et les destine assurément au plus large des publics.

Avis 

Mårbacka est le nom de la propriété familiale de Selma Lagerlöf : c'est là qu'elle a passé ses années d'enfance.  Là aussi où, petite fille, elle s'est réveillée un matin en ayant perdu l'usage de ses jambes.  Pour un temps, jusqu'à l'arrivée d'un bébé, elle sera le centre de la famille, canalisant l'affection et la curiosité des adultes.

L'auteur y évoque ses années d'enfance, entre tendresse et nostalgie.  Elle remonte également le temps et évoque ses ancêtres à travers les époques et les coutumes.  La vie quotidienne dans la campagne suédoise du XIXe y est bien vivante, dans de superbes décors.

Mårbacka raconte également l'histoire de cette propriété, son évolution depuis une simple cabane de bergers à un charmant domaine.

Le tout se lit comme un roman, frais et gai. La vie y semble facile et joyeuse. Pour rehausser le tout, l'ouvrage est agrémenté de jolies illustrations qui prolongent avantageusement la lecture.



1 commentaire:

Cryssilda a dit…

Décidemment, nos lectures de Selma Lagerlöf nous ont ravies! J'ai beaucoup aimé ma lecture également ("Le Violon du fou") et vos billets me donnent envie de continuer ma découverte de cet auteur ! J'ai également beaucoup aimé l'écriture du roman que j'ai lu.
Merci pour ta participation à cette LC !