"Si vous possédez une bibliothèque et un jardin, vous avez tout ce qu'il vous faut."
Cicéron

samedi 27 juillet 2013

Les lisières d'Olivier Adam

Lecture en partenariat : Un grand merci aux éditions J'ai lu pour cette excellente confirmation !

La présentation de l'éditeur :
 
Entre son ex-femme dont il est toujours amoureux, ses enfants qui lui manquent, son frère qui le somme de partir s'occuper de ses parents "pour une fois", son père ouvrier qui s'apprête à voter FN et le tsunami qui ravage un Japon où il a vécu les meilleurs moments de sa vie, tout semble pousser Paul Steiner aux lisières de sa propre existence. De retour dans la banlieue de son enfance, il va se confronter au monde qui l'a fondé et qu'il a fui.
En quelques semaines et autant de rencontres, c'est à un véritable état des lieux personnel, social et culturel qu'il se livre, porté par l'espoir de trouver, enfin, sa place.
 
Avis :


Ecrivain de renom, Paul Steiner a tout pour être heureux : un mariage heureux, de beaux enfants, une belle carrière, un cadre de vie magnifique…  Pourtant, il ne peut lutter contre la maladie qui, de loin en loin, le rattrape et le laisse comme étranger à sa vie.  C’est ce qui a finalement poussé son épouse à le quitter et le voilà chassé de sa maison, privé de ses enfants.  Les journées sont vides, les week-ends avec les enfants  bien trop courts.  La séparation reste difficile…

Lorsque son frère lui demande d’épauler ses parents pour quelques semaines, Paul renâcle à rejoindre le lieu de son enfance.  Rien ne le retient pourtant en Bretagne et Paul se prépare à ces jours pénibles, entre une mère hospitalisée, désorientée et un père à qui tout l’oppose.

Dans la banlieue qui l’a vu grandir, Paul retrouve d’anciens copains, se remémore son enfance, se rappelle qu’il est depuis toujours un peu étranger à sa propre existence.  Pendant ce temps, à l’autre bout du globe, le Japon, son pays de cœur, souffre, terrassé par un tsunami.

Au terme de cette lecture, mon expérience des livres d’Olivier Adam s’est confirmée.  J’ai terminé cette fois encore, ma lecture sur une note très positive malgré le sujet profondément sombre de l’ouvrage.  J’aime ce style particulier, dépouillé mais poétique.  J’ai pris grand’ plaisir à suivre Paul, ce personnage tourmenté, perdu entre le passé familial, sa famille écartelée, son envie de trouver des justifications.  Une quête identitaire passionnante, tout en émotions et en sensibilité.  Un ouvrage que je vous invite à découvrir à votre tour.

3 commentaires:

Moka a dit…

Je l'ai. Il est même dédicacé par le sublime Olivier. Mais je tourne autour de la page 150 sans avoir pour l'instant envie de le reprendre. Et pourtant, j'apprécie ses mots...

filou49 a dit…

ah je suis en train de le finir celui là...je l'ai pas lu en poche mais en grand format un cadeau d'anniv de la rentrée dernière tant j'aime l'auteur mais avec tous les livres que j'ai eu à lire dans l'année je repoussais sa lecture à chaque fois...comme je pars prochainement à Saint Malo la ville de la résidence de l'auteur je me suis dit que c'est approprié...bon j'écris prochainement sur l'auteur mais pour moi c'est un des tous meilleurs écrivains francais du moment si ce n'est le meilleur...un livre immense...bonnes vacances à toi nahé!!

Nahe a dit…

@ Moka : Veinarde ! Peut-être dans quelques temps alors !
@ Filou49 : Merci, bonnes vacances : une région que j'aimerais découvrir !