"Si vous possédez une bibliothèque et un jardin, vous avez tout ce qu'il vous faut."
Cicéron

mercredi 10 juillet 2013

Katana, tome 1 : Vent rouge de Jean-Luc Bizien

Lecture en partenariat : un grand merci à Livraddict et aux éditions Le pré aux clercs !
 
Le résumé de l'éditeur :
 
Le roi-dragon exerce sa tyrannie sur le Japon. Un jour, Ichirô apprend que le souverain a tué ses parents. Assoiffé de vengeance, le jeune samouraï errant décide de défier le Shogun sorcier. Hatanaka, son père adoptif et samouraï d'élite, va le préparer à l'impossible. Ichirô part pour une longue quête, au cours de laquelle il sera rejoint par des compagnons de route, voleur, paysan ou ninja. Il devra les accepter dans leurs différences, réunir leurs forces et leurs caractères... et se découvrir à son tour.
 
Avis :


Elevé par un maître, Hatanaka, dans le  respect des traditions ancestrales et des techniques de combats les plus redoutables, Ichirô est orphelin, il attend de pouvoir battre son professeur  au sabre et de découvrir ainsi la vérité sur la mort de ses parents.  Lorsque ce moment survient enfin, Ichiro découvre que c’est le roi-dragon lui-même qui a décimé sa famille et décide d’agir sur le champ.  Accompagné d’Hatanaka qui tente de modérer son élève et de leur serviteur Bûta, il se met en route, prêt à venger son honneur.  Un voyage qui va les amener à faire de curieuses rencontres et à consister une véritable petite troupe.

Dans la quête d’Ichirô, l’auteur nous entraîne dans le Japon du Moyen-Age, gouverné par quelques seigneurs, fidèlement assistés de leurs samouraïs : les décors et coutumes sont reconstitués scrupuleusement, les termes liés aux samouraïs sont employés dans leur version d’origine et explicités en bas de page, les combats sont minutieusement décrits.  Tout est fait pour immerger de suite le lecteur et l’emmener à la suite des protagonistes, prêt lui-aussi à en découdre ave ce tout puissant seigneur.  Une touche de fantastique vient d’ailleurs rehausser ce qui pourrait n’être qu’une simple histoire de vengeance et de devoir filial.

Motivé par son envie de représailles, Ichirô est courageux et obstiné : rien ne peut le détourner de la mission qu’il s’est fixée.  A ses côtés, Hatanaka représente la sagesse, l’expérience.  Il tente de modérer son élève, de lui assurer toutes les chances de réussir.  Son passé semble encore à découvrir. 

Au fil du récit, la petite troupe s’étoffe et d’autres caractères apparaissent : Bûta, un paysan tout en couardise et en fidélité, Onô, un samouraï implacable et dédaigneux, Aikô, le ninja bien intrigant, Jotarô, un voleur de grand chemin.  Des personnages intéressants, fort dissemblables mais qui se regroupent tous autour d’Ichirô et lui assurent leur soutien.  Leur rencontre est riche et amène des situations délicates à gérer parfois.

La fin lie encore davantage ses personnages mais je ne sais trop qu’en penser…  Attendue par certains côtés, inédite par d’autres, elle m’a déstabilisée et j’hésite à me prononcer, tant la ficelle semble grosse.   J’attendrai donc le tome suivant pour me forger une idée définitive ; d’ici là, je reste sur mon impression d’une lecture prenante et dépaysante.  Un grand merci à Livraddict et aux éditions Le pré aux clercs pour ce voyage mouvementé mais agréable dans le Japon féodal.
Logo Livraddict

2 commentaires:

Jérôme a dit…

Un bon roman d'aventures si j'ai bien compris. A voir si la suite sera du même tonneau.

Nahe a dit…

Exactement, je réserve mon verdict ...