"Si vous possédez une bibliothèque et un jardin, vous avez tout ce qu'il vous faut."
Cicéron

jeudi 22 janvier 2015

Les Égouts de Los Angeles de Michael Connelly

La présentation de l'éditeur :

Un corps a été retrouvé dans une canalisation du barrage de Mulholland à Los Angeles. Pour les policiers sur place, pas de doute, il s’agit d’un camé, mort par overdose. Mais l’inspecteur Harry Bosch du LAPD (Los Angeles Police Department) n’est pas d’accord. Meadows, il l’a connu, vingt plus tôt, au Vietnam, quand ils faisaient l’un et l’autre partie de la compagnie chargée de « nettoyer » les tunnels creusés par l’armée vietcong. Des « rats de tunnel », qui s’enfonçaient dans les ténèbres, la peur au ventre, couteau et lampe à la main, pour tuer des soldats ennemis qui avaient leur âge. 

Premier roman publié par Michael Connelly, Les Egouts de Los Angeles est un coup de maître. C’est aussi l’acte de naissance de Hieronymus (Harry) Bosch, fils d’une prostituée assassinée, policier au sale caractère, alcoolique, en butte à sa hiérarchie et en guerre contre la débauche de la métropole californienne.

Avis 

Appelé pour une overdose près du barrage de Mulholland, Harry Bosch a des doutes : il s'agirait plutôt d'un meurtre bien maquillé.  Bosch aimerait pousser l'enquête plus en avant, d'autant que le mort ne lui est pas inconnu : Bosch l'a cotoyé au Vietnam, ils appartenaient à la même compagnie de Rats de tunnel.

Intrigué, Bosch n'hésite pas à remuer ciel et terre pour faire la lumière sur cette affaire.  Une attitude que ni le FBI, ni les Services Spéciaux ne semblent apprécier; ils sont même plutôt décidés à lui mettre des bâtons dans les roues.

Dans ce roman classique et efficace, Michael Connelly nous dévoile la genèse d'Harry Bosch : il évoque son enfance, sa jeunesse au Vietnam, ses débuts dans la Police, ...  Le lecteur découvre ici les facettes cachées de ce héros cynique et torturé, de quoi comprendre bien des choses. 

Face à la réticence des autres services, ou à leur ardeur à coincer Bosch, l'enquête est difficile, elle mène à de vieux dossiers, voire à des connexions lointaines, dans le temps et l'espace. Intransigeant face au crime et à sa hiérarchie, les enquêtes d'Harry Bosch sont toujours passionnantes à suivre; ce premier volet donne le ton !

3 commentaires:

Syl. a dit…

Un auteur repéré il y a des années et toujours pas lu ! Faudrait peut-être que je me bouge...

Mo a dit…

Un de mes préférés dans la série. Je les ai presque tous lus mais celui-ci donne les clés pour comprendre le personnage (sa phobie, son caractère...)

Nahe a dit…

@ Syl : dis-toi qu'ainsi il te reste beaucoup de bonnes découvertes à faire !
@ Mo : on en apprend beaucoup par ce titre !