"Si vous possédez une bibliothèque et un jardin, vous avez tout ce qu'il vous faut."
Cicéron

jeudi 8 mai 2014

Aux anges de Francis Dannemark

La présentation de l'éditeur :

Deux hommes, qui ont perdu le fil de leur vie, voyagent ensemble. Sur leur route, des rencontres insolites vont changer leur destin. Un roman lumineux sur la puissance des sentiments ou l'on retrouve la sensibilité et la poésie de Francis Dannemark.

Amis d'adolescence, Pierre et Florian se retrouvent, après trente ans d'absence, à l'occasion d'un long voyage en voiture. L'un et l'autre ont un peu perdu le fil de leur vie. Avec émotion et humour, ils évoquent leurs fêlures, leurs doutes face à l'avenir. Mais ce voyage, dicté par les rendez-vous professionnels de Pierre, ne se déroule pas comme prévu.

Sur le bord d'une route, ils croisent Emiliana di Castelcampo. Dans son château en ruine, telle une fée facétieuse, la vieille comtesse italienne va bientôt bouleverser l'existence des deux hommes. Car la vie trouve son sens et sa magie dans les rencontres que l'on y fait et dans notre capacité à rêver et à accueillir l'imprévu.


Avis :

La vie a séparé Pierre et Florian, amis d’adolescence.  Se retrouvant après une parenthèse de trente ans, les deux amis décident d’un périple à deux, en marge d’un voyage d’affaires de Pierre.  Confidences discrètes et incidents de parcours donnent à cette escapade une autre direction que celle initialement prévue.

Lorsqu’au détour d’un chemin, ils découvrent une voiture dans le fossé, ils n’hésitent pas à se porter au secours de la conductrice.  C’est ainsi qu’ils rencontrent la comtesse Emiliana di Castelcampo et vont au devant de rencontres qu’ils n’auraient jamais rêvées.

Une amitié retrouvée, voici l’occasion pour Pierre et Florian de dresser le bilan des trente années passées et de faire le point vers la cinquantaine.  Pierre ne se sent plus proche de Béatrice, son épouse.  Après trois divorces et une fille qu’il voit peu, Florian vit plus ou moins seul, sans réelle attache. Un peu de fantaisie est la bienvenue après ces décomptes plutôt moroses : au gré de leurs étapes et des rencontres qu’ils y font, nos héros envisagent l’avenir sous un jour nouveau, sensiblement plus ensoleillé.

Francis Dannemark signe cette fois un titre court.  Qu’à cela ne tienne, les ingrédients qui m’ont charmée dans La véritable vie amoureuse de mes amies en ce moment précis ou Histoire d'Alice, qui ne pensait jamais à rien (et de tous ses maris, plus un)  figurent également au casting de ce récit : dans cette escapade un peu folle et imprévisible, il met en avant l’optimisme et la joie de vivre.  A l’image de la comtesse Emiliana di Castelcampo, la fée de ce roman et de ses (improbables) pensionnaires.

Il nous offre ainsi une jolie leçon de vie : prendre le temps et ouvrir les yeux sur ce(ux) qui nous entoure(nt).  Ne serait-ce qu’en commençant par se poser en compagnie d’un livre, doux et enjoué, comme celui-ci ! 



7 commentaires:

Cajou a dit…

Monsiur Cajou vient de me l'offrir et je suis ravie de lire ton billet, qui me conforte dans ce que j'attendais de cette lecture : une petit bulle d'optimisme :)
Cajou

Nahe a dit…

Tu as les mots justes. D'avance, bonne lecture !

Syl. a dit…

Noté et prévu pour dans pas longtemps...
Bise

Cécile a dit…

Tout en haut de la wish list :)

Francis Dannemark a dit…

Oh! Je suis ravi que mes "Anges" vous plaisent autant que l' "Histoire d'Alice..." J'étais un peu inquiet, puis je me suis dit qu'Emiliana était une sorte de cousine d'Alice, et qu'elle aurait peut-être elle aussi le pouvoir de faire sourire et de donner du courage. On dirait que c'est le cas. Merci! Et bonne journée!
Francis Dannemark

Sunset Avenue a dit…

Les road trip ou voyages en transports sont souvent de très bonnes idées pour les romans ! Je note !

Manu a dit…

Un auteur qu'il faut absolument que je découvre !