"Si vous possédez une bibliothèque et un jardin, vous avez tout ce qu'il vous faut."
Cicéron

lundi 24 octobre 2016

Mary Reilly de Valerie Martin

La présentation de l'éditeur :

Angleterre, fin du XIXe siècle. Rescapée d'une enfance terrible, durant laquelle elle fut martyrisée par son père, Mary Reilly est aujourd'hui servante dans une respectable demeure victorienne.

Le maître de maison est médecin, c'est le docteur Jekyll. Les qualités humaines de la jeune femme, ses attentions et son ouverture d'esprit la font remarquer. Touché par sa loyauté, Jekyll lui accorde peu à peu sa confiance. Le comportement parfois étrange du maître de maison n'échappe pas à Mary. L'arrivée d'un mystérieux assistant, Mr Hyde, ne fait que perturber la relation privilégiée entre Mary et son maître.

Avec Hyde, Mary se trouve tout à coup confrontée à la violence, à la fascination qu'il engendre malgré tout. Elle voit resurgir des peurs qu'elle pensait enfouies à tout jamais. Chaque jour un peu plus, elle approche le terrible secret du docteur Jekyll, prisonnière d'un sentiment plus fort que la raison, au péril de sa vie. 

Avis 

Mary Reilly est femme de chambre dans la maison du docteur Henry Jekyll.  Ayant souffert d'une enfance malheureuse, la jeune femme apprécie le confort et la sécurité que lui confère cette place.  Profondément attachée à son maître, elle effectue son travail avec sérieux et entrain. 

Même si cela ne convient pas à sa fonction, elle aime également échanger avec le docteur Jekyll qui a noté son bon sens et son éducation: à l'occasion, il s'en remet à elle pour quelques missions de confiance.

Pourtant depuis quelques temps, l'atmosphère de la maisonnée a changé et Mary, en fine observatrice, se retrouve confrontée, à travers la personne du jeune Mr Hyde, à la violence qui a marqué son enfance...

Les carnets de Mary Reilly offrent un regard neuf et original sur l'affaire Jekyll/Hyde : la jeune femme de chambre nous propose un portrait hors du commun du docteur Jekyll et de son assistant.  De par sa fonction, elle s'attache au quotidien, vu de la cuisine en quelque sorte et nous en dévoile les coulisses.  Les repas, l'entretien du foyer, le jardin, ...  

Ces détails sont inattendus mais ils permettent une vision intéressante de la vie d'une maison victorienne et du travail du personnel de maison.  En marge, les observations de Mary livrent également un passionnant portrait du docteur : maître attentionné, scientifique négligeant sa santé, ami fidèle... 

Tous ces petits faits racontés par Mary, dans son journal, donne au foyer du docteur Jekyll une allure des plus normales: il s'agit, semble-t-il, d'une demeure parmi tant d'autres où les principaux soucis tournent autour du repas et de la propreté des sols.  

Pourtant, les apparences peuvent être trompeuses.  Tandis que les pages tournent, sous la plume de la jeune servante, le drame couve : Valerie Martin le dévoile par petites touches savantes, à travers la vigilance de Mary.  Insidieusement, le mal se propage à l'image du brouillard londonien, très présent dans le roman et un brin maléfique.  Sous ce nouvel éclairage, la réalité prend lentement un aspect dramatique.  Une réécriture passionnante du classique de R.L. Stevenson.


Une LC dans le cadre du Challenge Halloween avec Lou, Pedro Pan Rabbit

4 commentaires:

Lili a dit…

J'avais adoré le roman de Stevenson. Cette réécriture, qui aborde l'histoire sous un autre angle, me plairait beaucoup. J'en avais apprécié l'adaptation ciné, d'ailleurs !

Pedro (Pan Rabbit) a dit…

J'ai vraiment beaucoup apprécié cette lecture, avec ce style tout en subtilité et en douceur, ainsi que de redécouvrir ce mythe d'un point de vue rythmé par une vie domestique de l'ère victorienne. Outre l'intérêt de la réécriture, ce roman a une existence propre réellement intéressante ! Je suis content que le challenge m'ait incité à l'exhumer de la PAL ^^

maggie a dit…

Je note ! C'est le genre de roman victorien que j'aime bien. as-tu vu le film ? Il n'est pas fabuleux...

Nahe a dit…

@ Lili : je n'ai pas vu le film mais le roman vaut vraiment le coup !
@ Pedro (Pan Rabbit) : et je me félicite que tu l'aies proposé en LC !
@ Maggie : Je te souhaite déjà une bonne lecture ! Non, je n'ai pas vu le film. j'hésite...