"Si vous possédez une bibliothèque et un jardin, vous avez tout ce qu'il vous faut."
Cicéron

lundi 8 février 2016

Kyrielle Blues de Biefnot-Dannemark

Lecture en partenariat : un grand merci aux auteurs et aux éditions Le Castor Astral pour cette découverte.

La présentation de l'éditeur 

Nina rejoint Hazebrouck, ville du Nord, où un notaire doit lui lire le testament de son père Teddy. Pianiste de jazz réputé, souvent éloigné d’elle, il l’a élevée seul. Et il a choisi de mourir seul, loin de Bordeaux où réside sa fille.

Le testament libère en Nina une troublante kyrielle de souvenirs. L’étude du notaire devient alors lieu de confidences. Lorsque se termine la lecture, l’aventure ne fait en réalité que commencer et va l’emmener loin, là où sont enfouis les mensonges et les ressorts secrets de sa vie.

De révélations en surprises, cette confession bouleverse tout, passé et présent. Va-t-elle changer la couleur de l’avenir ?

Kyrielle Blues, histoire rebondissante, est peut-être la mélodie d’un bonheur qui arrive lentement, de l’amour qui attend son heure pour dire son nom.

Avis : 

De retour à Hazebrouck, qui a marqué son enfance, Nina a le cœur lourd : elle doit y entendre le testament de son père, Teddy et elle n'a jamais trop aimé cette ville synonyme pour elle de l'absence.  C'est en effet là où habitaient ses grands-parents: ils l'accueillaient lorsque son père, musicien de jazz, partait en tournée, bien trop souvent au goût de la petite fille qu'elle était.  

Aujourd'hui, elle appréhende son passage chez le notaire et souhaite en finir au plus vite avec ces pénibles formalités.  Sans le savoir, outre la nostalgie, ce rendez-vous lui réserve bien des surprises : en la quittant, terrassé par la maladie, Teddy lui a préparé un cadeau bien inattendu...

Cadeau : c'est un mot qui s'accorde bien à ce titre que nous offre le duo composé de Véronique Biefnot et Francis Dannemark.  Pour sa douceur et sa joie de vivre...  le terme est parfait !  C'est également un élément récurrent de ce roman, rehaussé d'airs de jazz et des illustrations de Véronique Biefnot.  Dans les tons de bleu, bien sûr !

Des cadeaux donc pour réparer les blessures de la vie ou les erreurs de jeunesse : il suffit parfois d'une simple main tendue, de quelques notes de musique ou d'une photo... ou encore d'une rencontre inattendue, de quoi bouleverser à jamais l'existence.


S'appuyant la mort de Teddy, Kyrielle blues est construit autour de la maladie et de l'absence.   Le roman aborde certes des sujets sérieux mais réussit à illuminer notre lecture, à mettre du soleil dans la grisaille du Nord, à travers des personnages hauts en couleurs ou de folles décisions.  Une lecture douce et plaisante, égayée de quelques surprises bouleversant la destinée des héros, enchantant le lecteur.

4 commentaires:

keisha a dit…

Le roman précédent des deux auteurs était aussi plein d'humanité et de charme...

Jérôme a dit…

Une lecture douce et plaisante, c'est ce qu’il me faut en ce moment je crois.

Syl. a dit…

Je note.

Nahe a dit…

@ Keisha : oui, tout à fait. Il dégage le même parfum.
@ Jérôme : on a tous besoin de douceur ;)
@ Syl : je le savais ^^