"Si vous possédez une bibliothèque et un jardin, vous avez tout ce qu'il vous faut."
Cicéron

jeudi 16 octobre 2014

Le poison d’amour d'Éric-Emmanuel Schmitt

Lecture en partenariat : un grand merci à Gilles Paris pour cette découverte.

La présentation de l'éditeur :

Quatre adolescentes de 16 ans veulent découvrir l'amour, autant par goût que par pression sociale... Chaque soir, après une journée passée ensemble au lycée, elles échangent des messages délivrant leurs désirs, leurs intrigues, leur impatience. Jusqu'au jour où le drame a lieu...

Y a-t-il une intoxication par l'amour ? Les idées toutes faites sur l'amour ne produisent-elles pas un poison qui empêche de vivre ? Si ces jeunes filles n'avaient pas la tête farcie d'histoires sentimentales, elles auraient abordé différemment ce moment où elles deviennent des femmes.


« Dans un rêve d'amour, tout est beau sauf le réveil. »

Avis

Amies de longue date, Julia, Anouchka, Colombe, et Raphaëlle prennent tour à tour la parole dans le nouveau roman d'Éric-Emmanuel Schmitt : adolescentes, elles nous livrent, à travers leur journal intime, une vision sans concession de leur quotidien.  Les garçons, les parents, elles-mêmes, ... sont passés à la loupe et gentiment égratignés.  Il n'est pas simple d'avoir seize ans et pourquoi faire preuve d'indulgence ou de compassion?  L'existence semble si difficile et l'amour si illusoire !

En quête d'amour ou d'aventure, nos héroïnes feront la douloureuse expérience de la Vie et de ses innombrables possibles.  Surprise, déception, pouvoir, trahison...  voici quelques-unes des émotions qui marqueront les quatre amies, influant de manière indélébile sur leur destin et renouvelant ainsi le thème du journal intime.

Car, pendant que le doute agite la jolie tête de nos adolescentes, un drame se noue : autour de Roméo et Juliette, l'intrigue se dessine, dévoilant peu à peu le côté vénéneux de l'amour.

L'apparente légèreté de la plume d'Éric-Emmanuel Schmitt et le format court du roman donnent à ce texte une troublante naïveté.  L'amitié et la jeunesse ajoutent encore à ce côté  charmant et agréable.  Les héroïnes ont un "je ne sais quoi" d'enfantin qui pousserait à tout leur pardonner.  A leur image, le récit est plaisant, fluide, doucement acidulé.

Pourtant, à y regarder de plus près, le propos est grave et l'auteur a soigneusement croqué son sujet, ne négligeant aucun aspect de l'âme humaine.  Caché au fond du cœur de la plus adorable jeune fille, l'amour est un poison, responsable du pire comme du meilleur...



challenge rl jeunesse
Challenge 1 % de la rentrée littéraire : 7/6

4 commentaires:

Jérôme a dit…

J'ai été tellement déçu par son précédent, sur le même thème, que je vais faire l'impasse sans regret.

Sunset Avenue a dit…

J'ai lu la femme au miroir de cette auteur et je n'avais pas du tout aimé :-( il est peut être temps de lui donner une autre chance !

Alison Mossharty a dit…

J'ai été aussi déçu par le dernier livre de l'auteur et son avant dernier ne m'avait pas convaincu plus que ça. Je pense que je vais passer mon tour. En tout cas, tu m'as fait connaître ce titre car je ne savais même pas qu'il en avait sorti un nouveau =)

Piplo a dit…

Et bien moi, je lirai celui-là aussi, car je n'ai été déçue que par Milarepa, même si tous ne m'ont pas autant plu!
Merci pour ce billet découverte, je ne savais même pas qu'il en avait sorti un autre!!!