"Si vous possédez une bibliothèque et un jardin, vous avez tout ce qu'il vous faut."
Cicéron

lundi 21 avril 2014

Les Cordes de Cristal, tome 1 et 2 d'Anne Robillard

Lecture en partenariat avec Livraddict et les éditions Michel Lafon : un grand merci pour cette lecture !

La présentation de l'éditeur :

Entre Palm Springs et Los Angeles se trouve Kennenika, une toute petite ville qui dégage une énergie étrange et inspire aux plus grands musiciens de la planète rock une incroyable créativité…

Jippy Wade, guitariste adulé du groupe Texas Gray Wolf, achète un vaste terrain au milieu de nulle part pour y construire le studio d’enregistrement Tex-son, où vont se bousculer les meilleurs groupes du moment. Mais la soif du succès se paie au prix fort pour cet homme qui a dû abandonner sa femme et se retrouve maintenant seul, en proie à ses vieux démons.

En cherchant de nouveaux talents, Jippy espère avant tout trouver une paix intérieure. Mais l’arrivée à Tex-son des imprévisibles frères Specogna va attiser les rivalités et provoquer de mystérieux incidents… Quel secret se cache entre les murs de ce studio qui suscite toutes les convoitises et transcende les artistes qui s’y produisent ?

Avis :

Perdu au milieu de nulle part, Kennekina est le lieu qu’a choisi Derek Sands, chanteur de Texas Gray Wolf pour installer son domaine.  Il a cédé un terrain à Jippy Wade,  guitariste du groupe, qui souhaite y construire un studio d’enregistrement. 

Un projet qui demande du personnel et donc l’obligation de le loger. Quelques maisons seront donc construites en plus du studio et l’endroit se développe doucement.

L’arrivée du groupe Arial et ensuite du guitariste Keith Roe amènent du changement dans la région.

Dans l’épisode 2, les années ont passé : Arial est en plein renouveau.  Au studio Tex-Son, de nouveaux artistes enregistrent et des musiciens de studio sont embauchés.  Au studio, au club, des liens se tissent entre tous ces personnages.

Grande fan des Chevaliers d’Emeraude, je me suis précipitée sur ce nouveau, double, volume d’Anne Robillard, heureuse de découvrir sa dernière série.  Si j’ai bien retrouvé le style plaisant de l’auteur, j’ai rapidement déchanté, me trouvant face à une série pour le moins déstabilisante. 

Après avoir lu ces deux épisodes, je me sens bien en peine d’identifier le projet de l’auteur : d’un récit à l’autre, les héros sont tout à fait différents.  Certains au cœur de l’action au début du roman se trouvent soudain relégués à l’arrière-plan et voire absents.  Le but est peut-être de mettre en lumière le fameux studio, auquel cas les intervenants ne feraient qu’y passer. 

Quoi qu’il en soit, il est difficile d’identifier de véritable héros dans cette série.  Il m’a même été malaisé de m’y retrouver entre les habitants, les membres des groupes, …  Impossible, dans ces conditions, de suivre avec plaisir l’un ou l’autre personnage.  Dans la même logique, je n’ai pas trouvé de fil rouge à cette histoire, j’y ai juste suivi quelques aléas de la construction du studio, des tournées, des relations, pas vraiment intéressantes, entre les personnages qui apparaissent au fil des enregistrements.

Quant à la magie annoncée, elle m’a semblé jusqu’ici plutôt absente ou bien légère.  Une déception sur toute la ligne donc mais ayant lu d’autres avis plus favorables, je vous inviterai donc, si cette série vous tentait, à vous forger votre propre idée.

1 commentaire:

Syl. a dit…

Tu étais dans les indésirables de ma messagerie ! Pour tes deux derniers billets !!! Va falloir que je surveille...
Sinon, pour cette série, je n'ai pas envie de la noter. J'ai déjà à lire les Chevaliers... et il n'y a rien qui fasse tilt.