"Si vous possédez une bibliothèque et un jardin, vous avez tout ce qu'il vous faut."
Cicéron

jeudi 23 janvier 2014

Histoire d'Alice, qui ne pensait jamais à rien (et de tous ses maris, plus un) de Francis Dannemark


Le résumé de l'éditeur :

« J'ai rencontré ma tante en novembre 2001, le jour de l'enterrement de sa sœur. L'enterrement de ma mère, pour le dire autrement. Je savais qu'elle s'appelait Alice mais je ne la connaissais pas. Je connaissais encore moins l'histoire extravagante et fascinante de sa vie et de ses maris. Je ne lui ai pas demandé d'ouvrir la malle de ses souvenirs et de ses secrets ; elle l'a fait quand même. »


Quand Paul rencontre pour la première fois sa tante Alice, elle a soixante-treize ans. Elle est anglaise et veuve. De nombreuses fois veuve. Elle va lui raconter les joies et les peines de son incroyable existence aux quatre coins du monde. Et lui apprendre qu'amour peut rimer avec grâce et humour – même quand la vie est en larmes.


Avis 


Souvent dans les familles, les événements très heureux ou très tristes permettent de garder des liens parfois fort distendus : il en est ainsi, entre autres, des mariages et des enterrements.  La famille de Paul ne semble pas faire exception et c'est au décès de sa mère qu'il rencontre sa tante Alice : ayant quitté son Angleterre adoptive pour quelques temps, Alice a posé ses valises dans un hôtel bruxellois et a bien l'intention de faire connaissance avec son neveu.


Pour Paul, Alice évoque un prénom prononcé de loin en loin, un destin malheureux et des courriers du bout du monde...  Aujourd'hui, surpris mais ravi, il découvre : une étrangère avec un accent anglais qui avait les mêmes grands yeux clairs que ma mère.

Quelques rendez-vous, confortables et gourmands, vont leur permettre de se découvrir véritablement : Alice livrera donc à Paul l'étrange destin, souvent capricieux, qui l'a menée à travers le monde, au fil de ses mariages.  Racontant ses amours et ses peines, la vieille dame partage une leçon de vie, tout en charme et en fantaisie, même dans les moments les plus pénibles.

Déjà conquise par La véritable vie amoureuse de mes amies en cemoment précis, j'avais très envie de découvrir ce titre, présenté de manière bien tentante chez Syl et chez  Paikanne.  D'autant que ma famille compte une tante Alice,  un personnage que j'imaginais bien cadrer avec ce roman. 


Ayant succombé à la tentation, je suis ravie : Alice est un personnage charmant, passionnant à suivre.  Malmenée par la vie, elle opte pour le bon côté des choses et fait face de manière résolue aux caprices de l'existence.  Maggie, sa belle-mère, est son bon génie, lui montrant le chemin de l'optimisme et de la lumière.  A travers la vie d'Alice et ses mariages, ce roman constitue une petite parenthèse de douceur, enjouée et tendre, que je recommande à mon tour !




8 commentaires:

Syl. a dit…

Contente que cela t'ait plu ! J'en garde un bon souvenir, bien doux.

Francis Dannemark a dit…

Comme je suis heureux que l'histoire d'Alice vous ait plu! Et qu'Alice poursuive sa route au fil du temps grâce au bouche-à-oreille (et aux blogs)des amateurs de livres!
Mon nouveau roman paraît le 3 avril. Et son titre est... très court!
Francis Dannemark

Nahe a dit…

@ Syl : avec ton estampille, il ne pouvait que me plaire !

@ Francis Dannemark : quel bonheur de vous lire ici et de pouvoir vous remercier "directement" pour Alice, Max et les autres... C'est un plaisir de parler de ces personnages et de prolonger un peu plus la joie de la lecture ! J'aime les titres longs, et un peu fantaisistes mais je note déjà la date du 3 avril.

liliba a dit…

Un roman délicieux qui met du baume au coeur !

Jérôme a dit…

Un petit roman doudou, ça ne peut que faire du bien de temps en temps...

Nahe a dit…

@ Liliba : c'est tout à fait ça, délicieux !
@ Jérôme : j'approuve, sans restriction !

Manu a dit…

Je dois dire que ce roman me tente de plus en plus et je pense que ce sera avec lui que je vais découvrir cet auteur.

Piplo a dit…

Ca m'a l'air bien sympathique! Merci pour ce billet!