"Si vous possédez une bibliothèque et un jardin, vous avez tout ce qu'il vous faut."
Cicéron

jeudi 10 novembre 2011

L'héritière du temps de Ludovic Rosmorduc


Lecture en partenariat avec Book en Stock et les Editions Baam : un grand merci pour cette excellente découverte !

Présentation de l'éditeur :

Pendant la foire estivale de Sétiladom, une voix s’élève au-dessus du brouhaha général. Il s’agit de celle de Mélisande, une étrange colporteuse clamant le retour du Malin. Cette parole pernicieuse attire immédiatement l’attention de la Sainte Inquisition, personnifiée par le cardinal Whitlock et chargée de traquer les manifestations démoniaques. Malheureusement, le Diable est capable de se métamorphoser ! Yorel, Dungal et Sixéla, héros du Tertre des Âmes, sauront-ils déjouer le piège des apparences pour découvrir la vérité ?

Avis :

C’est grâce aux avis enthousiastes de Dup et de Phooka que je me suis inscrite à ce partenariat. Visiblement, cet engouement serait communicatif car après avoir parcouru quelques pages du roman, j’étais déjà emballée par l’histoire et réticente à l’idée de devoir reposer mon livre.

Ludovic Rosmorduc plante le décor de L’héritière du temps à Sétiladom, la Cité Ocre, au moment du solstice d’été : le marché est installé et les rumeurs de sorcellerie vont bon train. On annonce y même l’arrivée du Diable... Il est vrai que des voyageurs atteints d’un mal étrange arrivent en ville. Il n’en faut pas plus pour que le clergé local fasse appel à la Sainte Inquisition...

Sans le vouloir vraiment, Dungal le guerrier, Yorel d’Orval l’alchimiste et Sixéla vont se retrouver mêlés au procès en sorcellerie organisé par le Cardinal Whitlock, le Grand Inquisiteur. Désireux d'échapper aux soupçons qui pèsent sur eux, ils n’auront d’autre choix que de quitter leur quotidien pour se mettre à la recherche du remède au terrible mal qui décime les populations. Leur destination : Bramald la cité papale qu'ils atteignent au moment de l’élection d’un nouveau Pape. Si les coups bas et les influences semblent monnaie courante dans les conclaves, nos trois héros vont pourtant avoir fort à faire pour déjouer un complot machiavélique dont ils n’imaginent pas l’ampleur…

J’ai donc été littéralement emportée par l’histoire et la quête des héros. Ludovic Rosmorduc excelle à imaginer et à décrire les lieux, les bâtiments qui ponctuent le voyage de Sixéla et de ses compagnons. Il est dès lors très facile de se laisser emporter par son écriture et de s'immerger dans le récit.

Ce réalisme se manifeste également dans le déroulement du roman et se conjugue à l’humanité des personnages. A la suite de Sixéla, Yorel et Dungal, l’auteur nous entraîne, en pleine période moyenâgeuse, une époque caractérisée par la toute puissance de l’Eglise, les maladies, l’obscurantisme, … Les temps sont durs, impitoyables même et nos héros ne sont pas épargnés : eux aussi connaissent leur part de malheurs. Le courage et la détermination ne leur faisant pas défaut, ils poursuivront néanmoins leur recherche de la vérité envers et contre tout.

J'ai également beaucoup apprécié "le récit dans le récit", cette lecture du journal d'Ambroise de Liemnos qui guide nos héros dans leur épopée et les met sur la voie des livres de pierre, autre élément qui m'a beaucoup plu. L'enchaînement et le croisement de ces différentes histoires entretiennent le suspense et donnent un rythme rapide au récit qui emporte le lecteur sur la route de Bramald la Nébuleuse.

Enfin ajoutez aux indéniables qualités de l'auteur d’écriture une intrigue bien ficelée et un brin de magie et vous comprendrez aisément les raisons de mon engouement pour cet ouvrage dépaysant et ensorceleur que je vous invite vivement à découvrir à votre tour.


En guise de conclusion, je voudrais juste signaler que si les personnages de Ludovic Rosmorduc avaient connu d’autres aventures dans Le tertre des âmes, le fait de ne pas avoir lu ce roman n’a gêné en rien ma lecture. En refermant ce livre, j’avais juste très envie de découvrir ce premier ouvrage, ce qui ne tardera guère… Tous mes remerciements aux Editions Baam et à Dup et Phooka pour ce partenariat que j’ai beaucoup apprécié !







Dup et Phooka nous proposent de prolonger cette lecture par une rencontre avec l'auteur dans Le mois de Ludovic Rosmorduc sur Book en Stock.









Challenge Littérature jeunesse/Young adult : 5/24



4 commentaires:

Dup a dit…

Te voilà inscrite dans le club des fan de Ludovic alors !
Ravie de voir qu'il t'a séduite toi aussi, il ne reste plus qu'à venir l'assaillir de questions ;)

Nahe a dit…

Ho oui, je suis conquise et je vais passer très vite !

Syl. a dit…

Un livre qui me fait bien envie juste à regarder la couverture. Je le note sur mon calepin.

Nahe a dit…

N'hésite pas, il m'a beaucoup plu !