"Si vous possédez une bibliothèque et un jardin, vous avez tout ce qu'il vous faut."
Cicéron

mercredi 23 novembre 2011

Comment (bien) rater ses vacances d'Anne Percin



Quatrième de couverture :

Chers parents,

Mon stage de survie en milieu hostile se passe bien, merci. J'espère que vous êtes pas trop morts, rapport aux frais de rapatriement qui doivent coûter bonbon, depuis la Corse. Sinon, moi ça va, j'ai mangé Hector mais pas tout d'un coup, j'en ai congelé un bout pour le mois prochain.

Heureusement que j'ai l'eau-de-vie de Mamie, ça m'aide pour tenir. Si jamais vous ne reveniez pas, ce serait sympa de m'envoyer un mandat parce que la prostitution masculine, ça marche pas trop dans le quartier.

Bon, ben je vous laisse, c'est l'heure de ma piqûre d'héroïne.

Gros bisous, votre fils bien-aimé,

Maxime.


Cet été, Maxime a 17 ans. Il ne veut plus partir en vacances avec ses parents. Il préfère rester chez sa Mamie pour glander devant l'ordinateur. Tant pis pour lui. Il va vivre des journées délirantes !

Avis :

Pour Maxime, cette année, pas question de vacances en famille ! A dix-sept ans, la randonnée en Corse, c’est non merci ! C’est décidé, ce sera donc le Kremlin (Bicêtre, bien sûr mais rien ne vaut une touche d’exotisme), chez Mamie. Au programme : décalage horaire, ordinateur, orgie de crêpes, … Mamie ne lui refuse rien et Maxime s’attend à être choyé comme un coq en pâte.

Pourtant, ces vacances vont s’avérer très différentes de ce qu’il avait espéré : sa grand mère doit être hospitalisée d’urgence et à lui de se débrouiller et assumer le quotidien ! Toute une aventure...

Voici un livre qui m’a fait passer un bon moment : simple, drôle, agréable à lire… Les situations prêtent souvent à rire et en tant que parent, on peut aisément s’imaginer ses ados dans de pareilles circonstances. Même si la rando en Corse, très peu pour moi...

A titre d’exemples particulièrement savoureux, les fausses lettres que Maxime rédige à l’intention de ses parents et les rencontres du jeune homme avec les forces de l’ordre.

Si la lecture de la quatrième de couverture m’a poussée à acheter ce roman, je dois avouer n’avoir pas toujours retrouvé le même esprit dans le récit et être restée un peu sur ma faim. Pourtant, mon impression d’ensemble est plutôt bonne et je n’hésiterai pas à découvrir d’autres romans de l’auteur.



Challenge Littérature jeunesse/Young adult : 8/24

4 commentaires:

Syl. a dit…

Je l'avais noté...

Nahe a dit…

Il y a un passage rien que pour toi : la lessiveuse ^^ Bizz !

SophieLJ a dit…

J'ai prévu de le lire. Il est dans 2 prix jeunesse que je suis de près.

Nahe a dit…

Ce n'est pas étonnant, il doit plaire aux jeunes ! Bonne lecture !