"Si vous possédez une bibliothèque et un jardin, vous avez tout ce qu'il vous faut."
Cicéron

mardi 5 juillet 2016

Lilliputia de Xavier Mauméjean

Lecture en partenariat : merci au  Livre de Poche pour cette découverte !

La présentation de l'éditeur 

Coney Island, début du XXe siècle. L’île abrite un parc d’attractions d’un genre nouveau, Dreamland, où sont rassemblés 300 nains venus du monde entier. La communauté – Lilliputia – possède un parlement, un théâtre, des bas-fonds et même une compagnie de pompiers qui déclenche ses propres feux pour divertir les visiteurs ! Elcana, jeune homme de petite taille venu d’Europe de l'Est, comprend vite qu'il lui revient de libérer ses semblables de la servitude dans laquelle on les a placés.

Quand la mythologie grecque rencontre un pan de l’histoire américaine : voici une réinvention magistrale de la figure de Prométhée. Bienvenue à Dreamland…

Avis 

Lilliputia : une ville incroyable à Coney Island au début du XXe siècle.  L'Amérique se construit et un homme d'affaires un peu fou rêve d'un parc d'attraction hors du commun, ce sera Dreamland.  Parmi les univers représentés dans le parc, à côté de la Lune et des monstres, Lilliputia est une cité habitée par des nains : un maire, des pauvres, des voyous, ...Tout y a été prévu.

Parmi les citoyens, Elcana, natif d'Europe de l'Est, arrivé contre son gré.  Embauché par la compagnie des pompiers, Elcana découvre rapidement l'envers du décor et voit sa ville d'un oeil bien différent de celui de ces concitoyens.  Sa clairvoyance le conduit alors à vouloir renverser l'ordre établi et à réclamer sa liberté.  En rassemblant les univers de Dreamland.


Mêlant l'histoire américaine, la mythologie et les références culturelles, Lilliputia nous emmène dans un univers particulier, ce parc fantastique et nous conte l'épopée d'Elcana se démenant pour libérer les siens d'un mystérieux démiurge.  Le défi est de taille mais le héros ne manque de volonté, ni de ressources.  A ses côtés, l'auteur met en scène une galerie de personnages fascinants qui viendront bien à point l'épauler et encore lui compliquer la tâche.  Combinant monstruosité et humanité, le récit prend des allures de conte fantastique et offre au lecteur un voyage singulier.

3 commentaires:

Jérôme a dit…

Fred Bernard et François Roca avaient fait un très bel album jeunesse il y a quelques années sur Lilliputia, une superbe histoire ;)

Syl. a dit…

Triste ! Mais je ne dis pas non. Je note.

Nahe a dit…

@ Jérôme : Un titre que je vais découvrir alors !

@ Syl : Tu as raison : un triste sort mais le roman vaut la peine.