"Si vous possédez une bibliothèque et un jardin, vous avez tout ce qu'il vous faut."
Cicéron

samedi 9 juillet 2016

Agatha Christie, le chapitre disparu de Brigitte Kernel

La présentation de l'éditeur :

« Voilà, le livre est fini. J’ai posé le point final. Le titre : Une autobiographie. Je ne me sens pas très à l’aise. Mon éditeur va s’en rendre compte… Des pages manquent : ma disparition à l’hiver 1926. Pourtant, j’ai bien écrit ce chapitre. Des pages et des pages, presqu’un livre entier. Mon secret.  Ma vie privée. Une semaine et demie qui n’appartient qu’à moi. »

C’est une histoire vraie. Un mystère jamais totalement élucidé. Une zone d’ombre qui demeure dans la vie d’Agatha Christie. Pourquoi et comment la reine du crime s’est –elle volatilisée dans la nature durant l’hiver 1926 ? Qu’a-t-elle fait pendant ces onze journées ?  Pourquoi toute la presse a-t-elle cru qu’elle avait été kidnappée ou assassinée ?

Dans ce roman passionnant, Brigitte Kernel se glisse dans la peau d’Agatha Christie pour reconstituer cette étrange disparition. Une histoire d’amour, de vengeance et de trahison.

Avis : 

Au moment de clore son autobiographie, Agatha Christie hésite : un chapitre manque et elle le veut ainsi.  Sa disparition en décembre 1926 restera son secret.  Pourtant, la romancière éprouve le besoin de se confier et à travers la plume de Brigitte Kernel, elle se livre sur ces journées restées mystère.  Ainsi, elle nous offre un chapitre V bis et nous raconte le périple qui l'a menée au Swan Hydropathic Hotel d'Harrogate.

Au départ de la disparition d'Agatha Christie en 1926, Brigitte Kernel nous propose sa version de cette escapade de la reine du crime.  C'est une femme désespérée qui quitte la maison familiale : ébranlée par la mort récente de sa mère et par les infidélités de son mari.  Souhaitant en finir avec la vie, elle roule dans la nuit mais rien ne se déroule selon ses vœux.  Perdue, elle se tourne vers son amie Nan et rejoint Londres.  C'est là que les deux femmes mettront sur pied un plan destiné à ramener à Agatha l'affection de son époux.

J'ai pris plaisir à lire ce roman, ne cherchant pas à faire la part des choses entre réalité et fiction.  Fan d'Agatha Christie, je connaissais quelques éléments de ce mystère et j'ai pris l'explication proposée par Brigitte Kernel comme une distraction bienvenue : le récit est plaisant, les pages se tournent sans effort.  La lecture réserve quelques surprises; mais pourquoi pas ?  Ainsi, on n'imagine pas derrière cet auteur machiavélique la jeune femme réservée et peu sûre d'elle qui séjourne à Harrogate.  Par contre, on retourne intact son goût bien connu pour le tea time...

En conclusion, oscillant entre fiction et réalité, Brigitte Kernel nous offre une parenthèse agréable à parcourir dans la vie d'Agatha Christie, un portrait doux-amer d'une femme perdue face à la cruauté de l'existence.



2 commentaires:

EstelleCalim a dit…

J'attends qu'il sorte en poche et je craquerai sûrement :)

Nahe a dit…

Je te souhaite une bonne lecture, avec un peu d'avance alors !