"Si vous possédez une bibliothèque et un jardin, vous avez tout ce qu'il vous faut."
Cicéron

dimanche 19 mai 2013

Dès l'aube d'Isabelle Florel

Le résumé de l'éditeur :

1942. Madeleine, veuve depuis peu, surprend un inconnu dans sa remise. Un clandestin, prêt à tout pour passer la ligne de démarcation et entrer en zone libre dès l'aube. Malgré ses réticences, elle lui offre l'hospitalité. Enveloppés dans cette nuit singulière, ils se lient dans l'attente et le silence... Elle partira ensuite à la recherche du clandestin qu'elle a hébergé chez elle le temps d'une nuit.


Avis :


Dans ce premier roman, Isabelle Florel nous emmène dans les années de guerre : 1942, Madeleine est veuve et apprécié sa liberté tout récente. Seule dans sa ferme, elle ne garde pas un souvenir très heureux de son mariage.


Lorsqu'un orage l'oblige à se réfugier dans une remise, elle y découvre un fugitif qui espère rejoindre la zone libre. Par la force des choses, elle l'héberge pour la nuit. Au matin, la maison est vide et un peu troublée, Madeleine décide de se lancer à la suite de l'inconnu, qui répond au nom de Simon. L'aube lui fera découvrir le triste sort des malheureux qui tentent de passer la ligne de démarcation... 


De cette brève rencontre, Madeleine restera marquée, au point de partir à la recherche de Simon, de chercher à lui apporter de l'aide et enfin de rallier la capitale, d'où il est parti. La réquisition de sa maison ne fera qu’ajouter à sa résolution.


Voici donc Madeleine à Paris…  Paris, lieu de multiples rencontres... Paris, où la guerre se fait sournoise... Un voyage sur fond de musique, des Folies Bergères à la prison du Cherche-Midi.  Un roman qui mêle volet historique et quête personnelle dans un récit intéressant et agréable.  Merci aux Éditions J'ai Lu pour cette lecture en partenariat.

7 commentaires:

Jérôme a dit…

ça a l'air d'être un joli texte et je pense que ça pourrait me plaire...

lejardindenatiora a dit…

Je ne me lasse pas de ce type d'histoire, je note, merci pour la découverte Nahe :)

stemilou a dit…

Jolie découverte, une probable quêt de soi à travers la fuite.
Je note également !!!! Merci

argali a dit…

Un billet bien tentant pour un livre qui concerne un sujet qui me passionne. Je le note. Merci.

Nahe a dit…

@ Jérôme : je pense aussi...
@ Natiora : bonne lecture !
@ Argali : Si tu veux que je te le passe, n'hésite pas !

ariane31 a dit…

je ne sais quoi en penser!je découvre la couverture de ce livre dans le ELLE du mois d'Aout et c'st une photo de ma mère mise sur mon blog presque rien sur un peu tout Ariane 31 sur Blogger justement Comment est elle arrivée là?? ? J'espère que le livre est bon ,je viens de le commander...

Nahe a dit…

@ ariane31 : je n'ai pas de réponse sur le voyage de cette photo, je peux juste te souhaiter une bonne lecture !