"Si vous possédez une bibliothèque et un jardin, vous avez tout ce qu'il vous faut."
Cicéron

vendredi 31 mai 2013

1969 de Ryû Murakami


Présentation de l’éditeur :

L’auteur raconte, sous une forme romancée, ses souvenirs de lycéen provincial au Japon en cette belle année 1969, quand la jeunesse lisait Rimbaud en écoutant Iron Butterfly, en rêvant de révolution et de filles. Sous la forme d’un bréviaire ironique de la culture pop des années soixante, Murakami décrit les péripéties d’une adolescence mouvementée allant toujours à l’essentiel : le désir, la révolte, l’amour. " Je n’ai pas renoncé au rêve d’une fête qui n’aurait pas de fin."
Avis :
 
Dans ce roman désinvolte, Ryû Murakami nous rappelle, à travers les personnages de Ken Yasaki et de ses amis, ses souvenirs de lycée : pour épater les filles et séduire, entre autres, Lady Jane, Ken cherche à mettre en avant sa culture occidentale, à organiser une barricade au lycée ou encore à mettre sur pied un festival clandestin. Il adopte toutes les causes susceptibles de charmer les demoiselles et vante volontiers films et groupes dont il ignore tout…  Sans scrupules, ni états d’âmes, il n’hésite pas à s’approprier le travail ou les idées de ses amis.

L’auteur nous livre un aperçu déroutant du Japon de la fin des années soixante où souffle un vent de révolte : système scolaire, attitudes des professeurs, rigidité administrative …  Le tout est intéressant, léger, parfois amusant mais si je l’ai lu avec curiosité, je suis néanmoins restée en marge de l’histoire et ne l’ai vraiment appréciée.  Je retiens pourtant cet auteur et je ne manquerai pas de découvrir les billets du challenge car d’autres titres me tentaient au moment de choisir ma lecture.



Challenge Ecrivains japonais : Lecture du mois de mai, Ryû Murakami














10 commentaires:

Jérôme a dit…

C'est un roman à part dans la bibliographie de l'auteur, les autres n'ont pas du tout cette légèreté.
J'avais beaucoup aimé cette lecture en tout cas.

lejardindenatiora a dit…

Le sujet m'intéresse, il fait partie des livres de Ryu Murakami que j'ai retenus pour une prochaine fois :)

lejardindenatiora a dit…

Le sujet m'intéresse, ce roman fait partie de ceux que j'ai retenus pour une prochaine fois :)

Sophie Hérisson a dit…

J'adore la couverture mais je vais passer je crois...

Manu a dit…

J'ai lu récemment "Bleu presque transparent" de cet auteur, qui était beaucoup moins gentillet.

Syl. a dit…

Tu as un avis un peu comme celui de Sharon. Je ne l'ai pas noté, je ne le note toujours pas.

Nahe a dit…

@ Jérôme : je pense découvrir d'autres titres de l'auteur.
@ Natiora : je te souhaite déjà une bonne lecture !
@ Sophie Hérisson : je ne vais pas trop insister...
@ Manu : j'ai hésité à découvrir d'autres titres...
@ Syl : je ne crois pas qu'il te plairait...

argali a dit…

J'ai un peu de mal avec la littérature japonaise depuis Murakami. Et ton avis ne m'encourage pas... :(

Moka a dit…

Un titre qui me donne envie tiens...

Nahe a dit…

@ Argali : ce n'est pas l'auteur que je te conseillerais; par contre, Yoko Ogawa ou encore Keigo Igashino, oui.
@ Moka : je n'ai pas trop accroché mais c'est un titre qui plaît beaucoup.