Le professeur Acarus Dumdell et ses potions incongrues d'Alessandro Cassa

La présentation de l'éditeur :

Acarus Dumdell, professeur de son état et faiseur de potions aux effets souvent douteux, et son frère, Zacarus, apothicaire de bonbons. Des jumeaux qui sèment le trouble parmi la paisible population de Meadowfield…

C’est ce que raconte la Lady à un journaliste de passage. Cela se passe le 18 juillet 1901. Le vicaire du village a perdu la voix en mangeant trop de bonbons au charbon, la nouveauté de la boutique de Zacarus. Devant prononcer le discours d’ouverture de la 15e cérémonie des thés, le vicaire fait appel à Acarus, le professeur, afin qu’il lui prépare une potion pour retrouver la voix. Pourtant, la manie d’Acarus de substituer les ingrédients et de ne jamais respecter les recettes originales est connue depuis longtemps dans le village, et tout autant les catastrophes qui en ont découlé…

Avis :

Tout commence par quelques scones, une bonne tasse de thé et de croustillantes confidences dans un pub londonien : c'est ainsi qu'un journaliste apprend l'existence du village de Meadowfield et des excentriques jumeaux Acarus et Zacarus Dumbell.  L'un vend des bonbons de sa préparation, l'autre invente des potions.

Hasard ou étourderie, quelques effets secondaires indésirables sont parfois à déplorer auprès des habitants de Meadowfield et cette fois, le vicaire en fait les frais, lui qui justement devait prononcer un discours lors de la cérémonie des thés de Lady Chastewick.  En tentant d'arranger les choses, Zacarus frôle la catastrophe...


En suivant les jumeaux Dumbell, Alessandro Cassa nous entraîne dans le décor pittoresque d'un village de Grande Bretagne, tout en traditions et bonnes manières. Charme et dépaysement garantis. Il y ajoute quelques personnages remarquables, ainsi qu'une gentille touche de fantaisie et un soupçon de mystère.  Il offre ainsi une aventure farfelue et amusante aux jeunes lecteurs qui en réclameront immédiatement la suite.  

Une lecture pour le Challenge Halloween
                             avec Hilde et Lou

Commentaires

FondantGrignote a dit…
Ca m'intéresse beaucoup, autant pour le cadre anglais que pour le côté fantastique ! :-)

Posts les plus consultés de ce blog

L’Île au manoir d'Estelle Faye

Nils Hazard chasseur d'énigmes : La Dame qui tue de Marie-Aude Murail