Contes d'Andersen de Friederun Reichenstetter et Silke Leffler


Lecture en LC avec Syl

La quatrième de couverture : 

À côté des contes les plus célèbres comme PoucetteLe vilain petit canardLa princesse au petit pois, d'autres, moins connus, feront découvrir au lecteur le monde merveilleux de ce grand conteur nordique. Si ces contes restent à jamais gravés dans nos mémoires, c'est parce qu'Andersen a rêvé un monde meilleur, plus juste et moins cruel, où l'amour pourrait vaincre l'indifférence, tout comme la vérité, le mensonge, et la lumière, l'obscurité.

Avec sa douceur, sa sensibilité et son humour, l'illustratrice Silke Leffler redonne une nouvelle vie à ces histoires intemporelles.

Avis : 

En commençant par La princesse au petit pois, ce bel album reprend des contes d'Andersen et nous les propose joliment agrémentés des dessins de Silke Leffler.  Certains textes sont bien connus comme Le vilain petit canard ou La petite fille aux allumettes; d'autres le sont moins, à l'image de Compagnon de route ou du Briquet mettant tous deux en scène un jeune homme pauvre et une princesse à marier.

La lecture du Briquet m'a d'ailleurs surprise, par son héros finalement peu recommandable et pourtant largement récompensé.  Bien loin de l'idée que l'on se fait communément des contes...

De grandes pages viennent illustrer le texte et donner de la vitalité à l'album mais de petits éléments, éparpillés, égayent également chacun des contes: des illustrations gaies, parfois fantaisistes, soulignant l'histoire bien à propos. L'ensemble est coloré, vivant et éloigne la cruauté parfois cachée dans certains textes.


Une découverte de l'auteur que je partage avec Syl qui a lu La reine des neigesson billet est ici.


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Les cousins Karlsson : vikings et vampires de Katarina Mazetti

L’Île au manoir d'Estelle Faye