Au cœur de l'été de Viveca Sten

Le résumé de l'éditeur :

Week-end de la Saint-Jean sur l’île de Sandhamn. Les jeunes fêtards ont envahi les pontons, le port grouille de bateaux blancs. Musique à fond et alcool à flots. Dans la foule, une jeune fille avance en titubant avant de s’effondrer sous les yeux de la police.

Pendant ce temps, Nora Linde s’apprête à célébrer la Saint-Jean avec son nouveau compagnon Jonas et sa fille Wilma. Mais la fête tourne au cauchemar lorsque, dans la nuit, Wilma disparaît. Le lendemain matin, le cadavre d’un garçon de seize ans est retrouvé sur la plage.

 L’inspecteur Thomas Andreasson, l’ami d’enfance de Nora, est dépêché sur les lieux. Les premiers éléments de l’enquête lui en révèlent toute la difficulté,  chacun ayant sa propre version des faits. Qui est la victime et qui le meurtrier de cette nuit d’été ?

Avis :

Au cœur de l’été est le cinquième tome des enquêtes de Nora Linde et de son ami l’inspecteur Thomas Andreasson.  Le décor : l’ile de Sandhamn sur la mer baltique, un lieu agréable mais bondé de touristes à la bonne saison.  Cette fois, ce sont les réjouissances de la Saint-Jean qui ont attiré les foules.  Un week-end très chargé en perspective.

Pour Nora, la nuit s’annonce plus compliquée qu’elle ne l’aurait espéré : la fille de son compagnon Jonas ne rentre pas à l’heure prévue et reste injoignable.  Des heures d’angoisse pour Jonas et Nora…  En la cherchant, Nora se rend compte à quel point la fête peut rapidement virer au drame pour certains jeunes.  Jusqu’à mener à des lendemains difficiles lorsqu’un cadavre est retrouvé sur la plage tout proche…

Dans ce décor a priori paradisiaque, Viveca Sten met en lumière la triste réalité qui se cache derrière l’argent et les apparences.  A travers un fait divers tragique, elle attire l’attention sur la détresse d’adolescents livrés à eux-mêmes: gavés d’argent mais privés de toute affection.  Un tableau navrant !

En marge de l’enquête, Nora et Thomas doivent eux aussi affronter la réalité de leur quotidien et les échos qu'éveille en eux cette triste affaire.  Toute la difficulté d'être parents...


Chez Viveca Sten, le côté psychologique et la dimension "cela peut arriver à tout le monde" prennent le pas sur l'enquête et le sensationnalisme : une manière d'intéresser le lecteur au récit et de la garder captif.  Pas de rebondissements spectaculaires mais un mélange de réalisme et de simplicité qui me plaît beaucoup.




Commentaires

Anonyme a dit…
Je ne connais pas l'auteur. Je note car je pense que ça me plairait.
As-tu lu la bd pour demain mercredi ? J'ai bien aimé, mais c'est quand même particulier.
Nahe a dit…
Tu devrais beaucoup aimé : une belle ambiance et une dimension très humaine. Note !

Posts les plus consultés de ce blog

Les cousins Karlsson : vikings et vampires de Katarina Mazetti

La pyramide oubliée de Christos et Amélie Callot