"Si vous possédez une bibliothèque et un jardin, vous avez tout ce qu'il vous faut."
Cicéron

dimanche 28 avril 2013

Un bûcher sous la neige de Susan Fletcher

La présentation de l'éditeur :
 
Au coeur de l'Ecosse du XVIIe siècle, Corrag, jeune fille accusée de sorcellerie, attend le bûcher. Dans le clair-obscur d'une prison putride le Révérend Charles Leslie, venu d'Irlande espionner l'ennemi, l'interroge sur les massacres dont elle a été témoin. Mais, depuis sa geôle, la voix de Corrag s'élève au-dessus des légendes de sorcières, par-delà ses haillons et sa tignasse sauvage. Peu à peu, la créature maudite s'efface; du coin de sa cellule émane une lumière, une sorte de grâce pure. Et lorsque le révérend retourne à sa table de travail, les lettres qu'il brûle d'écrire sont pour sa femme Jane, non pour son roi.

Chaque soir, ce récit continue, Charles suit Corrag à travers les Highlands enneigés, sous les cascades où elle lave sa peau poussiéreuse des heures de chevauchée solitaire. Chaque soir, à travers ses lettres, il se rapproche de Corrag, la comprend, la regarde enfin et voit que son péché est son innocence et le bûcher qui l'attend le supplice d'un agneau.


Avis :


A travers les lettres du révérend Charles Leslie à son épouse Jane, Susan Fletcher nous fait découvrir l’histoire de Corrag, une jeune fille accusée de sorcellerie : au fond de l’Ecosse, à la fin du XVIIe siècle, il ne fait pas bon vivre autrement et  Corrag en a fait, au long de sa courte vie, la douloureuse expérience.  L’époque est agitée et la lutte pour le trône est à l’origine de bien des conflits.  Jacobite convaincu, le révérend Leslie est envoyé en Ecosse pour faire la lumière sur le massacre de Glencoe.  Corrag en a été le témoin et au fil des jours qui la séparent du bûcher, elle relate pour lui sa vie hors normes et ses relations avec le monde.  Peu à peu, la véritable raison de sa capture, tout comme sa vraie nature, se révèle au révérend bouleversé.

Dans ce récit mêlant habilement Histoire et émotions, Susan Fletcher met en scène un personnage malmené depuis sa plus tendre enfance.  De tous temps, Corrag a été victime du regard méfiant des autres, même lorsqu’elle les soignait.  Tout  a commencé avec la mort de sa grand-mère, accusée de sorcellerie et sa mère l'a avertie depuis toujours...  Cela n’empêche pas la jeune fille de poser un regard émerveillé sur la nature et ses beautés, de croire en la vie, de se mettre à la disposition de son prochain...
Le personnage de Corrag est profondément émouvant : avec sa spontanéité, son bon sens, ses joies simples, ...  Face à elle, le révérend Leslie est d'abord méfiant mais au fil du récit, lui aussi, se laisse toucher par cette femme sensible et bonne.  Il découvre peu à peu les différents moments de sa vie, notamment l'accueil du clan MacDonald, au coeur du conflit pour la couronne.  Ces hommes rudes et courageux ont vu en elle son bon coeur et son don pour les plantes, pas davantage, et en ont fait une des leurs. 
Tout au long du récit de Corrag, émaillé des écrits du révérend Leslie à son épouse, Susan Fletcher met en lumière la différence et invite à la tolérance.  A travers les Highlands, elle célèbre la beauté de la vie, la richesse de la nature dans un hymne à l'amour poignant.  Un superbe roman : un grand merci aux éditions J’ai lu pour cette découverte captivante !

8 commentaires:

Sybille a dit…

Oh, un livre qui pourrait tout à fait me plaire :)

Emmanuelle a dit…

Ce livre est noté. Il a l'air particulièrement brillant. Et ca fait deux livres de l'auteur dans ma pal dont un en anglais...

Auteur qu'on ne peut ignorer visiblement. Merci pour ton doux billet

Syl. a dit…

Je veux le lire depuis trop longtemps ! Il faut simplement que j'aille le chercher et que je l'ouvre. Je pense que ce ne doit pas être simple d'en parler.

Jérôme a dit…

J'ai lu un avis un peu plus mitigé la semaine dernière. Il y a quelques longueurs, non ?

Nahe a dit…

@ Sybille : je ne peux que te le conseiller !
@ Emmanuelle :merci de ta visite, bonne lecture !
@ Syl : tu as raison : le récit est très dense et riche en émotions, difficile de ne pas s'emballer et se perdre ^^
@ Jérôme : J'ai eu un peu de mal à accrocher au début mais ensuite, j'ai été captivée. S'il y a des longueurs, je suis passée par-dessus...

Leiloona a dit…

Une très très belle lecture. J'ai très envie d'aller promener mes guêtres vers les highlands. :)

Jostein a dit…

Mon roman préféré de Susan Fletcher. J'ai aussi lu La fille de l'irlandais et le dernier Les reflets d'argent. J'ai dans ma PAL Ais de tempête.

Nahe a dit…

@ Leiloona : tous les romans de Susan Fletcher donnent envie de voyager, c'est fou...
@ Jostein : j'ai noté Avis de tempête, je ne tarderai pas à me l'offrir ;)