"Si vous possédez une bibliothèque et un jardin, vous avez tout ce qu'il vous faut."
Cicéron

lundi 19 novembre 2012

Apocalypsis, tome 1 : Cavalier Blanc : Alice d'Eli Esseriam


Lecture en partenariat avec Book en Stock et les Editions Matagot Nouvel Angle : un grand merci pour cette découverte.

La présentation de l'éditeur :

Ils sont quatre adolescents d’apparence ordinaire. Alice, Edo, Maximilian et Elias. Ils ne se ressemblent pas et n’ont, à première vue, rien en commun. Leurs vies vont pourtant s’entremêler d’étranges manières. Chacun va se découvrir un rôle dans ce cataclysme planétaire et apprendre à dominer son pouvoir unique. Ils vont devoir s’unir et sceller le Jugement Dernier. Ils sont les Cavaliers de l’Apocalypse.
Ils devront tuer, mais aussi épargner, maîtriser le sort des Hommes tout en se soumettant à leur propre destin. Seules 144 000 âmes pourront être sauvées. En ferez-vous partie ? Ou serez-vous un de leurs mystérieux opposants, déterminés et prêts à tout pour sauver le Monde ?

Avis :


Douée d’immenses capacités, la jeune Alice est une adolescente hors du commun.  Légèrement misanthrope, elle porte un regard dur et caustique sur ses camarades et son entourage.  Rares sont ceux qui trouvent grâce à ses yeux…  Alice est une solitaire.

 Depuis peu, elle développe d’étranges pouvoirs et semble pouvoir soumettre les autres à sa volonté ou encore les obliger à dire la vérité.  En plus de ces étonnantes capacités, elle entend maintenant une voix qui lui dévoile, peu à peu, son destin hors du commun.  Pour Alice, la vérité n’est pas facile à entendre et l’apprentissage ne se fait pas sans heurts.  Le prix à payer pour être une élue pourrait s’avérer très cher…

Voici un roman qui démarre fort : une héroïne sans pitié, sans concession, …  Elle n’épargne rien, ni personne : camarades de lycée, professeurs, parents, …    Pas même elle-même !  Sous la plume d’Eli Esseriam, le ton est vif, caustique.  L’humour est omniprésent, l’action également.  Les événements s'enchaînent, parfois difficiles à encaisser.

Le lecteur n’a pas le temps de s’ennuyer, il est juste dévoré par l’envie de tourner les pages un peu plus vite…  Dans le même ordre d’idées, la fin, en mettant l’héroïne en porte à faux,  pousse le lecteur ébahi à en redemander !

Avec Alice, un personnage principal qui n’attire pas d’emblée la sympathie, Eli Esseriam réussit le pari de captiver son lecteur et de l’enchaîner à la croisade des quatre Cavaliers de l’Apocalypse : Alice serait la première d’entre eux et l’auteur nous dévoile bien peu de choses sur ses camarades.  De quoi nous donner l’envie d’en découvrir davantage avec cette saga qui, d’entrée de jeu, s’annonce palpitante.  Un grand merci à Book en Stock et aux Editions Matagot Nouvel Angle pour cet excellent moment de lecture



En guise de conclusion, un petit rappel : Dup et Phooka accueillent en ce moment le mois d'Eli Esseriam, l'occasion de poser toutes vos questions ou de suivre l'interview participative.

Aucun commentaire: