"Si vous possédez une bibliothèque et un jardin, vous avez tout ce qu'il vous faut."
Cicéron

mardi 11 janvier 2011

Le guide du toujours jeune père de Jean-Louis Festjens et Pierre Antilogus



Un grand merci à Blog-o-Book et aux éditions Michel Lafon : c'est grâce à un partenariat que j'ai pu lire cet ouvrage et ainsi mettre à jour mes connaissances (et en faire profiter le toujours jeune père qui partage ma vie) sur mes enfants. En effet, j'avais en son temps lu (et beaucoup apprécié) Le guide du jeune père écrit par les mêmes auteurs. Depuis lors, le guide est paru en édition de poche, en bande desssinée, ... C'est dire l'urgence de la situation !

L'avis de l'éditeur :

Enfin la vérité sur les ados : et c’est pas joli joli !

Ça devait arriver : votre enfant est devenu un adolescent. Et même, un ado lassant. Autant dire un être confus, pénible et d’une taille gigantesque. Avouons-le, ami, vous êtes débordé. Inopérant. Semblable au vieil éléphant qui maugrée dans la savane, à l’écart du troupeau.

Chaque jour, mille questions angoissantes vous assaillent.

• Comment lui faire ranger sa chambre ?

• Comment la convaincre de ne pas sortir avec Kevin, le gothique sataniste ?

• Serait-il bien raisonnable de lui laisser l’appart’ pour une « teuf d’enfer » ?

• Comment s’habiller pour aller le chercher au commissariat ?

• Existe-t-il un site internet où l’on pourrait acheter le bac ?

• Comment faire retomber sur madame les pires moments de la crise d’adolescence ?


N’ayez plus peur : Antilogus et Festjens sont de retour, leurs malles bourrées de bons conseils, de judicieuses suggestions et d’idées révolutionnaires. Fini de rire, les jeunes !


Le règne de l’ado s’achève.

Avis
:

Cumulant les défauts de n’être ni père, ni jeune, je me suis, malgré tout, lancée dans la lecture du Guide du toujours jeune père, me sentant d'une part éminemment concernée par le sujet de l’ouvrage : les ados ! D'autre part, en passe d’être maman pour la première fois, il y a quelques années donc, je m’étais régalée du premier ouvrage de ce tandem d’auteurs et j’étais prête à remettre le couvert, pour le livre du moins. Prête à vérifier, si comme ils l’annoncent en début d’ouvrage, Festjens et Antilogus « are backos, comme disent les Espagnols. »

Dès les premières pages, dans leur résumé de l’épisode précédent, les deux compères donnent le ton : leur humour implacable, incisif, émaillé d’exemples hilarants et hautement évocateurs, n’a décidemment pas pris une ride.

Les chapitres qui suivent tiendront leurs promesses : évoquant l’ado, « le plus terrible adversaire de l’homme, depuis le lion à dents de tigre », sous toutes ses facettes, leur causticité fait mouche à chaque page. Qui ne se retrouve pas dans l’épisode de la salle de bains ou des projets de week-end en famille ?

AInsi : partager une salle de bains avec un ado est un bonheur variable selon qu’il s’agit d’un garçon ou d’une fille. En aucun cas, le dentifrice ne sera rebouché. Ni le shampooing. Ni tout autre fichu objet de toilette nécessitant un bouchon, y compris les précieuses crèmes de jour séborégulatrices matifiantes dont votre chère épouse se tartine la poire. L’avantage très net du garçon (outre le fait qu’il méprise la crème de jour), c’est qu’il n’occupera que brièvement le lieu, alors que la fille y passera un temps considérable, en général à l’heure où le reste de la famille a des velléités d’hygiène. Le handicap majeur du cher garçon par rapport à sa concurrente sera en revanche son incapacité notoire à rabattre la lunette des W.-C., voire à viser droit. On voit tout de suite l’intérêt d’avoir plusieurs enfants. Et plusieurs W.-C.

Si cet ouvrage n’a finalement, à mon avis, rien d’un guide à destination des parents perdus face à leurs adolescents, sa qualité essentielle est son parti pris de rire et de dédramatiser les petites misères du quotidien avec nos ados ! Un grand merci à BoB et aux éditions Michel Lafon pour cette lecture rafraîchissante!

2 commentaires:

Syl. a dit…

Et les serviettes de toilette au sol dans la salle de bains car ils en tapissent le carrelage, genre moquette. Et les chaussettes bien repassées entre le matelas et le sommier. et les slips dans le pantalon, les T-shirt dans les pulls, les chaussettes en boule éparpillés dans la chambre car ils ne repèrent jamais les corbeilles de "sale". Sans oublier, les collections de papiers de bonbons, de canettes de coca...
Tu as ça aussi ???

Nahe a dit…

J'en aurais de la chance, dans le cas contraire...
Et en plus, j'ai 2 filles : ce sont parfois MES vêtements que je retrouve ainsi !