"Si vous possédez une bibliothèque et un jardin, vous avez tout ce qu'il vous faut."
Cicéron

mardi 24 août 2010

Une ardente patience d'Antonio Skármeta


La note de l'éditeur :

Réfractaire au métier de pêcheur, Mario Jimenez trouve son bonheur grâce à une petite annonce du bureau de poste de l'île noire. Facteur il sera, avec pour seul et unique client le célèbre poète Pablo Neruda. leur relation, d'abord banale et quotidienne se transforme, par la magie du verbe et de la métaphore, en une amitié profonde. Mais malgré leur isolement, l'Histoire les rattrape...



"Au Chili, tout le monde est poète. Tu seras plus original en restant facteur."



Romancier et cinéaste, Antonio Skármeta dut s'exiler du Chili en 1973. L'adaptation au cinéma d'Une ardente patience sous le titre Le Facteur (Il Postino) a connu un succès mondial. Egalement en Points: Le Cycliste de San Cristobal et T'es pas mort !



" Un roman d'une souveraine maturité."

La Quinzaine littéraire.

Avis :

Pour échapper au métier de pêcheur, Mario Jimenez est devenu facteur; son seul client : Pablo Neruda. Une aubaine pour le jeune homme qui y voit une façon de séduire les jeunes filles à renfort d'autographes. De fil en aiguille, les deux hommes deviennent amis et le poète mettra son art au service de l'amour que Mario porte à Beatriz Gonzales, la fille de la patronne de l'auberge, une veuve intraitable et réfractaire à la poésie.

En marge de cette romance, l'Histoire se déroule : Neruda est pressenti pour les élections qu'Allende gagnera. Neruda partira à Paris comme ambassadeur, il ne reviendra au pays que pour mourir, en même temps que la démocratie...

Ce livre est un petit bijou, drôle et poétique : une histoire d'amour et d'amitié sur fond de bord de mer, un vent de fraîcheur sur l'Histoire.

Aucun commentaire: