Soren disparu de Francis Dannemark & Véronique Biefnot

Lecture en partenariat : un grand merci aux auteurs et aux éditions Le Castor Astral pour cette découverte.

Un chapeau dans la Garonne: voici tout ce qu'il reste de Soren après une froide soirée de novembre.  Un chapeau et de nombreuses questions.

Confrontés à l'absence et au doute qui l'entoure, la famille, les amis, les témoins...  apportent la vision de Soren qu'ils ont conservée.  

Émues, cyniques, joyeuses ou drôles, les petites images se succèdent et composent un portrait de Soren, de ses premières années d'école à son parcours professionnel parfois difficile.  Chacun y va de son explication à propos de cette soirée sur un pont bordelais.  

Bien sûr, les avis divergent: certains admiratifs, d'autres envieux ou encore blasés mais c'est cette diversité qui montre la richesse du personnage. Et la complexité de la nature humaine.  Robert regrette leurs échanges autour d'un café et espère le rejoindre bientôt, Michèle l'a quitté en courant, Thibault  exhume une liste, vestige de soirées musicales entre amis. 

Les voix chuchotent, grondent, s'affrontent ou se complètent.  La musique entre dans le jeu: punk, jazz ou encore classique selon les époques, les préférences de Soren. Sous forme de roman choral, l'ensemble a des allures de mosaïque, petites touches disparates au résultat enchanteur. 

Une jolie lecture pour entamer l'année:  récit très vivant et dynamique, véritable concentré d'émotions, un ouvrage rehaussé par la musique omniprésente et quelques canards.

Commentaires

keisha a dit…
Toujours de belles couvertures chez cet éditeur...
Anonyme a dit…
Je suis curieuse de le lire.
C'est noté...
S.

Posts les plus consultés de ce blog

Challenge Amérique latine 2019

L’Île au manoir d'Estelle Faye