Ne m'appelle pas Capitaine de Lyonel Trouillot


Née dans une riche famille de Port-au-Prince, Aude mène une existence de petite fille gâtée, loin de la misère des bas quartiers.  Pour tromper l'ennui, elle s'est inscrite à une formation de journaliste et doit, pour un devoir, quitter le confort et aller à la rencontre des habitants du Morne Dédé, un quartier pauvre.  Son interlocuteur : le Capitaine, un ancien maître des arts martiaux, témoin d'années de lutte et de rébellion.

Les premiers instants sont tendus, à l'image de ces rues qui se jouent de la jeune fille dans sa voiture tout neuve.

Entre la jeune fille et le vieux sage, ce sont deux mondes qui s'affrontent et se découvrent.  N'ayant a priori rien en commun, le dialogue pourrait tourner court mais pourtant la communication passe.  Chacun y trouvant son compte, dépassant l'un la rancœur, l'autre les préjugés.

Ce sont alors des secrets de famille, l'histoire mouvementée de Haïti, des souvenirs de l'ombre qu'ils partagent, faisant place à la vie et aux sentiments.  Une lecture toute en découvertes et émotions.

Commentaires

Anonyme a dit…
Dans ton billet, tu laisses planer un mystère... qu'il serait intéressant de découvrir.
Bise, bonne semaine,
S.

Posts les plus consultés de ce blog

Les cousins Karlsson : vikings et vampires de Katarina Mazetti

L’Île au manoir d'Estelle Faye