La secrète d'Hector Abad

La présentation de l'éditeur

Ce roman est une histoire d'amour : celle d'une famille d'origine juive, les Angel, pour une ferme cachée au cœur des Andes, La Secrète. Sur cette terre luxuriante, vaste forêt tropicale devenue riche plantation caféière, plusieurs générations se sont succédé depuis un siècle. Trois voix singulières, celles des trois derniers enfants de la lignée, vont alterner pour nous faire découvrir les destins et les rêves qui se sont croisés à La Secrète. 

Antonio, le fils, jeune violoniste, quitte la Colombie pour vivre pleinement son homosexualité à New York, mais n'oublie pas pour autant le lieu magique de ses origines. Entre deux répétitions, il réécrit la chronique des pionniers qui s'installèrent sur ces versants et y introduisirent la culture du café au XIXe siècle. Pilar, l'aînée, est la gardienne du logis et de l'héritage; elle a promis de ne jamais vendre la ferme et est prête à toutes les compromissions pour cela. Eva, enfin, la brebis galeuse , incarne la fantaisie, le désir d'indépendance, mais également la force et le courage nécessaires pour affronter les menaces des narcotrafiquants, guérilleros et autres paramilitaires.

Avis : 

Anita vient de s'éteindre dans le charme intemporel de la Secrète, la ferme familiale nichée au cœur de la jungle colombienne.  Ses trois enfants, Antonio, Pilar et Eva s'y rejoignent pour un dernier adieu, une rencontre qui va marquer la destinée de ce lieu chargée d'histoire.

Tour à tour, Antonio, Pilar et Eva prennent la parole, se racontent et évoquent, de manière distincte et très personnelle, leur vision de La secrète : Antonio y mêle l'histoire de la Colombie et des pionniers, depuis leur ancêtre parti de Tolède, Pilar et Eva en donnent une vision familiale plus moderne, plus violente aussi parfois.

Ils complètent ainsi le tableau de cet endroit magique et convoité, un trésor de nature inaccessible qui occupe le centre de cette saga familiale dense et romanesque.  J'ai beaucoup aimé ce mélange de personnalités et d'approches, la générosité de  l'histoire familiale, l'empreinte très personnelle et touchante de l'auteur.  Une lecture dépaysante et envoûtante, un texte à partager !

Commentaires

Anonyme a dit…
Un bel avis, Nahe !
S.
Nahe a dit…
Merci, Syl ! Le roman est superbe

Posts les plus consultés de ce blog

Les cousins Karlsson : vikings et vampires de Katarina Mazetti

L’Île au manoir d'Estelle Faye