Chien-Loup de Serge Joncour




Un gîte perdu au milieu des bois, loin de tout et de tous.  Voilà le choix de Lise pour les vacances.  Au programme, peinture, méditation, promenades... le bonheur !

Son mari, Franck est moins enthousiaste, paniqué à l'idée d'être privé de téléphone et d'accès à Internet: une situation incompatible avec son agence de production et sa vision de l'existence.  D'ailleurs, cette annonce doit être une arnaque.

Pourtant le gîte existe bel et bien, aussi isolé que décrit dans l'annonce.  Lise est aux anges, touchée par la magie des lieux et le calme de la nature.  Franck, déboussolé, met plus de temps à s'adapter, il garde le contact avec le monde et ses affaires, grâce à des virées régulières au village le plus proche.  Pourtant, insidieusement, il devient, à son tour, sensible à l'endroit.  Frappé en quelque sorte par la sauvagerie de l'endroit.

Les vacances : un joli point de départ.  Des projets agréables et le moral au beau fixe à l'idée des bons moments à venir.  Rapidement, le malaise s'installe, en parallèle de la panique de Franck.  Au fil de ses rencontres, dans les bois ou au village, le producteur tranquille se transforme, gagné par la puissance des bois qui l'entourent. 

En marge de ce suspense d'aujourd'hui, Serge Joncour nous ramène cent ans en arrière, à l'aube de la Première Guerre mondiale, une époque de grand changement également: lorsque les femmes ont remplacé les hommes au village, assumant tous les rôles.  Une période que l'arrivée d'un dompteur cherchant à mettre à l'abri ses fauves dans les bois a troublée davantage encore, semant l'angoisse parmi les villageois.

Inévitablement, les récits se rejoignent, au-delà du partage des lieux et créent de concert une tension palpable autour de ce couple a priori sans histoires.  Un roman sauvage et cruel, alliant humour et réalisme: une photographie sans complaisance de notre temps.  Indispensable !

Commentaires

keisha a dit…
J'aime bien l'auteur, mais son roman n'est pas dans mes priorités, on verra
Anonyme a dit…
Bonjour Nahe !
Tu dis "indispensable" ?! Il est noté dans mon carnet, mais je vais le placer en tête.
Bisous
S.

Posts les plus consultés de ce blog

Le livre des étoiles : Qadehar le sorcier (tome 1) d'Erik L'Homme

La fragilité des funambules de Verena Hanf

Cours Florence d'Emmanuelle Uzan & Pascal Valty