Ar-Men : L'Enfer des Enfers d'Emmanuel Lepage

La présentation de l'éditeur :

Au large de l’île de Sein, à la pointe Finistère, Ar-Men émerge des flots. Construit en 1867, on surnomme ce phare mythique « L’enfer des enfers ». Sa lumière veille les navires, et les protège des récifs menaçants. Les hommes se sont succédés pour l’entretenir, sentinelles d’une côte déchiquetée que les marins redoutent. Germain, dans les années 1960, est l’un de ces gardiens téméraires et solitaires. Dans l’édifice isolé, contre vents et marées, il a trouvé son exacte place, emportant là ses blessures et son abandon d’une vie sur terre, avec les autres hommes.


Avis :

Ar-Men, un endroit inaccessible, battu par les flots, au large de la Bretagne : Germain  travaille à l'entretien de ce phare breton et y cache son mal de vivre .  Il y vit entouré de légendes, de souvenirs et de fantômes.  

Au hasard d'une tempête particulièrement sauvage, il découvre sur les murs le journal du premier gardien, prénommé Moïzez, découvert sur une plage après un naufrage.

L'histoire de Moïzez, intimement liée à la construction du phare, la légendaire ville d'Ys, les souvenirs de Germain ou de Louis, son collègue, l'Ankou, autant d'histoires, fantastiques, souvent tragiques, qui dévoilent accompagnant Germain et ce phare mythique.

Pour suivre ce texte oscillant entre témoignage et hommage, Emmanuel Lepage joue avec les couleurs et les ambiances pour délimiter les temps de son récit, les planches sont superbes : elles disent la nature sauvage et le courage des hommes à travers un trait d'un réalisme fascinant.  Un album magnifique !

#1Blog1BD - Une BD reçue dans le cadre de l’opération « la BD fait son festival 2018 » organisée par Price Minister-Rakuten.  Ma note : 17/20.






Commentaires

Jérôme a dit…
J'ai adoré cette balade au large le visage fouetté par les embruns !
Anonyme a dit…
Nahe, c'était jusqu'à quand la date limite ?

Posts les plus consultés de ce blog

Les cousins Karlsson : vikings et vampires de Katarina Mazetti

La pyramide oubliée de Christos et Amélie Callot