Le silence de nos amis de Nate Powell, Jim Demonakos & Mark Long

La présentation de l'éditeur :

Le Silence de nos amis a pour cadre la ville de Houston en 1967, dans l’état américain du Texas, à l’époque de la lutte pour les droits civiques. L’histoire met en scène deux familles, l’une blanche, l’autre noire, qui malgré l’intolérance qu’attisent ces temps troublés parviennent à se rapprocher autour de valeurs communes. Les deux pères de famille (Jack le reporter blanc et Larry l’enseignant noir) luttent l’un et l’autre pour dépasser les préjugés propres à leur communauté d’origine, tandis que se déchaîne autour d’eux la violence raciste, tant dans la rue que dans les médias, à l’université ou sur les bancs du tribunal local, où se joue la tête de plusieurs militants étudiants engagés dans la lutte contre la ségrégation. 

Mise en images par le talentueux Nate Powell, Le Silence de nos amis est co-écrit par Jim Demonakos et Mark Long à partir d’un matériau en grande partie authentique : Mark Long, dont le père a directement inspiré le personnage de Jack, a travaillé à partir de ses propres souvenirs de cette époque pour développer cette fiction semi-autobiographique.

Avis : 

Texas, 1967, Jack et Larry se rencontrent au cours des événements nés de la lutte pour les droits civiques. Jack est  journaliste et blanc, Larry est enseignant et noir et l'ambiance autour d'eux est survoltée. 

La violence est omniprésente, tout comme les préjugés et l'intolérance. Pourtant, les deux hommes se rapprochent, se rencontrent en famille, partageant musique et principes de vie. 

S'appuyant sur les souvenirs d'enfance de Mark Long, Nate Powell met en scène deux familles a priori fort éloignées, il nous montre leur quotidien, alternant bons et mauvais moments.  Leur rapprochement n'est pas simple, à l'image du climat régnant alors aux Etats Unis.

Le dessin montre bien cette difficile réalité, jouant dans les tons de gris et utilisant des fonds noirs ou blancs, opposant par exemple la jovialité des enfants des deux familles et la tension extrême des manifestations ou des procès.


Une bande dessinée forte et émouvante !


Commentaires

Jérôme a dit…
J'ai adoré Wake up America, je serai ravi de retrouver Nate Powell avec cet album !
Enna a dit…
Je suis très tentée! Merci de ta participation!
Nahe a dit…
@ Jérôme : je dois encore lire Wake up America et ce titre m'a donné envie d'en lire plus de l'auteur.
@ Enna : Merci !
Mo a dit…
Je suis tentée de dire la même chose que Jérôme !
Je note la référence de cet album en tout cas ;)

Posts les plus consultés de ce blog

Les cousins Karlsson : vikings et vampires de Katarina Mazetti

L’Île au manoir d'Estelle Faye