L'aube sera grandiose d'Anne-Laure Bondoux

Le résumé de l'éditeur :

Ce soir, Nine, seize ans, n'ira pas à la fête de son lycée. Titania, sa mère, en a décidé autrement. Elle embarque sa fille vers une destination inconnue, une cabane isolée, au bord d'un lac. Il est temps pour elle de lui révéler l'existence d'un passé soigneusement caché. Commence alors une nuit entière de révélations...

Qui sont Octo, Orion et Rose-Aimé ? A qui appartient cette mystérieuse cabane ? Et ce vélo rouge, posé sous l'escalier ?

Au fil d'un récit souvent drôle, parfois tragique et bouleversant, Nine découvre un étonnant roman familial.

Quand l'aube se lèvera sur le lac, plus rien ne sera comme avant.

Avis :

Une nuit, une seule nuit pour remonter le temps et raconter l'histoire de sa famille.  Une famille qui a priori n'existe même pas...  Voilà donc le projet de Titania, auteur de romans policiers qui, un soir, sans prévenir emmène sa fille Nine loin de Paris et de ses amis.

D'abord révoltée et peu réceptive, la jeune fille est peu à peu intéressée par le récit de sa mère, à commencer par la mystérieuse cabane où elles se sont réfugiées.  Rapidement, Nine veut en apprendre davantage, pressentant toute l'importance de cette nuit inattendue dans sa vie d'adolescente moderne et connectée.

Dès le départ, à l'image de Nine, j'ai été embarquée dans l'histoire de Titania, depuis son arrivée à Saint Sauveur dans les années 70 : les premiers mots prononcés, les questions surgissent, sans cesse plus nombreuses.  Les images aussi, celle de l'enfance de Titania: les souvenirs d'une époque où j'étais enfant moi aussi, autant de souvenirs précieux et de petits bonheurs qui surgissent.

Outre la nostalgie, ce roman ne manque pas de qualités : des personnages marqués d'une petite étincelle, très attachants, une bonne dose de mystère, les relations mère-fille, une famille aux secrets longtemps tus... et beaucoup d'amour et d'émotions !   

Sans oublier les illustrations qui émaillent joliment le livre: le travail de Coline Peyrony, la fille d'Anne-Laure Bondoux, une collaboration inévitable au vu de ce texte.

De quoi donner l'envie de le découvrir d'une traite, comme la confession nocturne de Titania.


Commentaires

Nova Baby a dit…
Tu donnes vraiment très envie de découvrir ce bouquin. J'avoue que je suis hyper intriguée par ce que cela peut donner.
Karine a dit…
Je l'ai beaucoup aimé celui-là! Quelle nuit!
Anonyme a dit…
Je l'ai lu il y a deux semaines à peu près et oui, moi aussi je l'ai beaucoup aimé ! Je découvre en même temps ton nouvel environnement de blog, : très sympa !!
Nahe a dit…
@ Cristie : fonce alors, tu ne regretteras pas le voyage.
@ Nova Baby : merci, je pense qu'il te plaira.
@ Karine : c'est le mot !
@ D'autres vies que la mienne : merci, Sandrion !

Posts les plus consultés de ce blog

L’Île au manoir d'Estelle Faye

Nils Hazard chasseur d'énigmes : La Dame qui tue de Marie-Aude Murail